Qualité de l’air : Jouanno tire la sonnette d’alarme

  • A
  • A
Qualité de l’air : Jouanno tire la sonnette d’alarme
Partagez sur :

EXCLUSIF - Le cas des particules fines est un "vrai sujet de préoccupation", a précisé mercredi la secrétaire d’Etat à l’écologie.

Le bilan de la qualité de l'air extérieur en France pour l’année 2008 est "très mitigé", a annoncé mercredi Chantal Jouanno sur Europe 1. Pour certains polluants, comme le dioxyde de soufre ou le benzène, la tendance est à la baisse. Mais les taux relevés pour d’autres types de polluants, notamment ceux découverts plus récemment, ne cessent d’augmenter. C’est le cas en particulier pour les particuliers fines, qui proviennent notamment des pots d’échappement des voitures diesel et des systèmes de chauffage au bois.

"Ces particules fines, celles qui se logent dans les poumons, c’est un vrai problème de santé publique", a insisté la secrétaire d'Etat à l'écologie. 30.000 décès prématurés chaque année en France seraient ainsi imputables aux particules fines, selon l’Organisation mondiale de la santé. L’augmentation des cas d’asthme et d’allergies y serait également liée.

Chantal Jouanno a assuré que les particules fines étaient un "vrai sujet de préoccupation", sur Europe 1 avec Raphaëlle Schapira :

Pour lutter contre cette pollution, Chantal Jouanno a annoncé un "plan particules" pour la rentrée de septembre. Il sera surtout axé sur la question du chauffage au bois, une des sources de particules fines. Deux mesures principales devraient être annoncées : une aide pour le renouvellement des chaudières anciennes et la définition de normes plus rigoureuses pour les nouveaux modèles. Lors du Grenelle de l'environnement en 2007, un "plan particules" avait déjà été annoncé pour réduire de 30% la pollution d'ici 2015.