PSA Peugeot-Citroën se serre la ceinture

  • A
  • A
PSA Peugeot-Citroën se serre la ceinture
PSA Peugeot-Citroën annonce une nouvelle série de mesures d'économies.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le groupe automobile français prépare une nouvelle série de mesures d’économie.

Virage serré pour PSA Peugeot-Citroën. Le constructeur automobile français, qui prévoyait un début de "reprise des marchés européens en 2011" et un "redémarrage en 2012", revoit ses espérances aujourd’hui. Le groupe craint "un éventuel retournement des marchés".

Pas de départs volontaires prévus

A l’heure du Salon automobile de Francfort, le patron de PSA Peugeot-Citroën explique dans Le Figaro et le Financial Times vouloir engager deux séries de mesures. Dans un premier temps, il s’agit pour le constructeur "d'ajuster de façon extrêmement stricte la production à la demande, de façon à maintenir un niveau de stock normal, d'une soixantaine de jours de production". Et ce, "à court terme", précise Philippe Varin.

Le président de PSA Peugeot-Citroën se veut toutefois rassurant. "A ce stade nous ne prévoyons pas de plan de départs volontaires. Le recours à la sous-traitance et à l'intérim nous offre plus de flexibilité", dit-il. Et ce, contrairement aux années précédentes.

Un plan d’économies ajusté

Au-delà de ces "mesures d'ajustement", Philippe Varin veut également "accélérer significativement son plan de réduction des coûts", indique Le Figaro. Ce projet lancé en 2009 vise à développer le groupe hors d’Europe, à monter ses produits en gamme et à réduire globalement les coûts. Le groupe prévoyait de le financer à "55% avec des réductions de coûts et le reste par le développement général", précise le journal.

Seulement en raison des perspectives d’évolution des marchés, ce plan s’avère aujourd’hui caduque. C’est pourquoi PSA envisage de dégager d’avantage d’économies.