PSA : le lion rugit de nouveau en Bourse

  • A
  • A
PSA : le lion rugit de nouveau en Bourse
@ ALAIN JOCARD/AFP
Partagez sur :

SYMBOLE - Le groupe automobile fait son retour dans le CAC 40, symbole de son redressement.

L'information est surtout symbolique mais elle marque un cap pour Peugeot-Citroën : le constructeur automobile va faire son retour au sein du CAC 40 lundi 23 mars, en lieu et place de Gemalto, a annoncé l'opérateur boursier européen Euronext qui chapeaute les places boursières de Paris, Amsterdam, Lisbonne et Bruxelles. Le groupe automobile français était sorti du CAC 40 en septembre 2012, un affront pour cette société qui en faisait partie depuis la création de l'indice fin 1987.

Le signe que secteur automobile français va mieux. Si PSA fait son retour au sein des quarante principales valeurs boursières, c'est que l'entreprise va mieux. Les investisseurs ne s'y sont d'ailleurs pas trompé, puisque l'action PSA, qui valait un peu plus de 3,5 euros en novembre 2012, a remonté progressivement la pente et navigue désormais au-dessus de 15 euros. Plus concrètement, les voyants de l'entreprise commencent à passer au vert : son activité a cru de 1% en 2014 et la perte nette a été divisée par quatre, passant de 2,2 milliards d'euros en 2013 à 555 millions en 2014. Quant à l'endettement de l'entreprise, il recule, tout comme malheureusement les effectifs.

Areva chute aussi en Bourse. Pour le spécialiste du nucléaire en revanche, la sanction n'a pas tardé : l'action Areva va bientôt quitter le SBF 120, le deuxième indice boursier français après le CAC 40. Victime d'erreurs stratégiques et d'un marché en berne suite à la catastrophe de Fukushima, l'entreprise a en effet confirmé mercredi une perte record de 4,8 milliards d'euros pour 2014, avant d'annoncer un plan d'économies de 1 milliard d'euros.

>> Retrouvez, sur le même sujet, l'Edito Eco de Nicolas Barré :



PSA, retour à l'optimismepar Europe1fr