PSA : au boulot le 14 juillet pour compenser la canicule

  • A
  • A
PSA : au boulot le 14 juillet pour compenser la canicule
Un ouvrier PSA, dans l'usine de Sochaux. @ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

Les ouvriers sont invités, sur la base du volontariat, à travailler mardi pour rattraper leurs "arrêts chaleurs". 

C'est une conséquence plutôt inattendue de la canicule : les ouvriers de PSA sont invités, sur la base du volontariat, à travailler mardi 14 juillet. La semaine dernière, ils avaient observé des "arrêts chaleurs" et le groupe veut rattraper le temps perdu, pour produire un maximum avant les vacances. Reportage à l'usine de Sochaux, où cette proposition divise.

"On a cette chance". Les cadres se sont rendus lundi matin dans les ateliers, pour proposer aux salariés de travailler le jour de la fête nationale, moyennant un salaire horaire trois fois plus élevé. "Moi j'ai accepté, j'ai besoin d'argent. Les autres sites ferment, et nous on a la chance de travailler", confie l'un des ouvriers au micro d'Europe 1.

"Çà devient lourd". Mais tout le monde n'est pas emballé par la proposition. "Je suis pour le travail, mais il faut savoir se reposer", confie une salariée qui travaille sur une chaîne de production. Pour Pascal Pavillard de FO, la canicule n'est même qu'une "bonne excuse" trouvée par la direction. "On n'a pas bossé la semaine dernière car on arrivait fin juin et que l'on avait beaucoup de stocks. La canicule, c'est ce que dit la direction. Maintenant on nous demande de rattraper nos heures. Çà devient lourd", tacle le syndicaliste.

Du côté de la direction, on avance la nécessité d'être à la hauteur du succès commercial de la 308, produite à Sochaux.