Prix du gaz : vers une hausse ciblée ?

  • A
  • A
Prix du gaz : vers une hausse ciblée ?
Entre 4 et 5 millions des Français pourraient être exemptés de hausse des tarifs au nom de la précarité énergétique.@ REUTERS
Partagez sur :

GDF Suez veut une augmentation de 5% et propose en échange d'exempter plus de consommateurs.

Le groupe énergétique français GDF Suez négocie depuis plusieurs semaines une augmentation de ses tarifs avec le gouvernement. GDF Suez souhaiterait une hausse de 5% à compter du 1er octobre, du fait de la hausse des coûts d'approvisionnement, rapporte Le Figaro.

Pour faire accepter sa demande, le groupe propose un compromis : augmenter le nombre le nombre de personnes exemptées de hausse des tarifs au nom de la précarité énergétique. "Ce nombre passerait de 400.000 personnes à une fourchette oscillant entre 4 et 5 millions", précise Le Figaro. Tous les autres clients verraient eux leurs tarifs augmentés.

Une nouvelle formule de calcul des prix du gaz

Pour le moment, les acteurs de ce dossier se refusent à tout commentaire. Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez, a seulement déclaré la semaine passée que les discussions avec le gouvernement se poursuivaient. Mais une telle mesure pourrait provoquer un tollé auprès de l'opinion publique, ce qui pourrait freiner Matignon.

Cette hausse des prix du gaz est vivement soutenue par les professionnels du gaz ainsi que par la Commission de régulation de l'énergie (CRE). La CRE doit présenter prochainement une nouvelle formule de calcul des prix du gaz qui doit prendre davantage en compte les baisses des prix gaziers sur les marchés, mais celle-ci ne devrait pas entrer en vigueur pour le 1er octobre.