Prix du gaz : c’est le jour du "big switch"

  • A
  • A
Prix du gaz : c’est le jour du "big switch"
@ MAXPPP
Partagez sur :

140.000 personnes ont signé la pétition afin de faire un changement collectif de fournisseur de gaz. Le jour de finaliser l’action est arrivé.

Le 14 octobre, l'association UFC-Que choisir lançait le site gazmoinscherensemble.fr. L’idée était de faire basculer d’un coup 100.000 personnes vers un fournisseur de gaz moins cher que GDF et ses tarifs réglementés. Le Belge Lampiris a remporté l’appel d’offres et se prépare, mardi, à accueillir ses nouveaux clients.

Des économies pour les abonnés. Le site a recueilli les 100.000 signatures dès le 4 novembre et il est désormais fermé. Au final, 140.000 personnes se sont inscrites pour participer au "big switch". Lamparis, le grand gagnant de cette opération, estime que 30% à 50% des signataires changeront effectivement d’opérateur. Ils devraient voir leur facture baisser de 13%.

"Nous voulions obtenir la meilleure offre du marché, ensemble nous l'avons obtenue", s'est réjoui Alain Bazot, le président d'UFC-Que Choisir.Cette offre finale "permet 15,5% d'économies par rapport au tarif réglementé du kWh de novembre. S'ajoute à cette diminution 35 euros de remise complémentaire individuelle", a ajouté M. Bazot. "Pour un ménage qui va quitter le tarif régulé, et qui est dans la consommation annuelle moyenne de 17.000 kWh, l'économie sera de 190 euros".

Et de nouveaux clients pour Lampiris. Cette société belge était inconnue en France il y a deux mois, elle va désormais compter entre 40.000 et 65.000 clients. Un acteur de poids du secteur qui a dû se préparer à cette arrivée massive. "Nous sommes sûr de pouvoir assurer l’approvisionnement en gaz vers tous nos clients quel que soit la courbe de température cet hiver", assure Julien  Tchierna, le directeur du développement de Lampiris, au micro d’Europe 1. La réglementation en vigueur en France prévoit toutefois de limiter le nombre de personnes changeant de fournisseur à 1.500 par jour, pour éviter tout bug. "On a multiplié par quatre nos investissements informatiques pour gérer l’ensemble des clients qui devraient s’inscrire", précise Julien Tchierna. Un succès qui devrait se traduire par une cinquantaine d’embauche.

sur le même sujet

 

Prix du gaz : déjà 100.000 inscrits pour le "big switch"

ZOOM - Vraie ou fausse bonne idée ?

SONDAGE - Seriez-vous tenté par un changement collectif d’opérateur ?