Prêt immobilier : vers une renégociation annuelle de l'assurance emprunteur

  • A
  • A
Partagez sur :

Grâce à la loi Sapin 2, qui devrait être votée à la fin de l'année, il sera plus facile de changer d'assurance pour un prêt immobilier, avec des économies à la clé.

Dans les faits, il sera bientôt possible de changer d'assurance-emprunteur comme on change d'assurance automobile ou d'assurance habitation. Ceci, en faisant jouer la concurrence tous les ans. Un progrès car aujourd'hui on ne peut résilier son assurance que dans l'année qui suit la signature du contrat. Une possibilité qui plus est très compliquée, selon l'association de consommateurs UFC Que Choisir, car les banques font tout pour retenir leurs assurés.

Des économies conséquentes. Cette réforme va donc permettre de dénicher un contrat moins cher en quittant l'assurance de sa banque et en allant chez un assureur alternatif. Ceux qui souscrivent un crédit immobilier vont ainsi récupérer du pouvoir d'achat. Par exemple, un couple de 38 ans, qui emprunte 200.000 euros sur 20 ans peut réaliser une belle économie en faisant baisser son taux de 0,36 à 0,15 %, selon Maël Bernier de Meilleurtaux.com : "Ce couple ne paiera que 9.000 euros d'intérêts au lieu de 21.600 euros. Donc cela représente une économie d'environ 60 euros par mois en choisissant une autre assurance que celle de la banque".

Cette renégociation annuelle sera aussi très intéressante pour ceux qui ont des pathologies lourdes et qui peuvent bénéficier au bout de quelques années du droit à l'oubli. Par exemple, ceux qui ont eu un cancer jeune pourront, en renégociant, éviter de payer des sur-primes.