Près d'un tiers des TPE touché par la crise

  • A
  • A
Près d'un tiers des TPE touché par la crise
Partagez sur :

Près d'un tiers des très petites entreprises (TPE, moins de 20 salariés) ont abandonné ou envisagent de reporter leurs projets d'investissements en raison de la crise, selon un sondage Fiducial-Ifop publié samedi.

32% : c’est la proportion des TPE qui subirait de plein fouet la crise. Soit 800.000 entreprises au total qui auraient renoncé à investir ou risquent de devoir le faire, pour un montant moyen de 54.000 euros. La somme totale des investissements concernés porterait donc sur quelque 43 milliards d'euros, bien plus que le plan de relance gouvernemental.

Plusieurs facteurs sont cités pour expliquer ce report, pour la plupart liés à la crise : une situation financière trop fragile (58%), une période peu propice à la prise de risques (57%), des investissements n'ayant aucun caractère impératif (34%), mais aussi le refus (ou la peur du refus) de leur banque (16%).

Une majorité des TPE table sur une baisse ou une stagnation de leur chiffre d'affaires au second trimestre 2009 (84% au total) et elles sont 73% à réclamer un second plan de relance. 75% des TPE interrogées estiment que le premier plan gouvernemental a eu peu ou pas d'impact sur leur activité.

En conséquence, la création d'emplois, nette de suppressions et de remplacements de postes, est en baisse pour le quatrième trimestre consécutif (-1%). Cette enquête a été réalisée auprès de 1.002 dirigeants de TPE, de 0 à 19 salariés.