Premières avancées au sommet social

  • A
  • A
Premières avancées au sommet social
@ Reuters
Partagez sur :

Les participants se sont mis d’accord sur des mesures pour les chômeurs en fin de droits.

"Nous avons obtenu la prolongation de l' Allocation équivalent retraite (AER) pour 2010", s’est réjoui le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, dans la cour de l'Elysée, après environ deux heures et demie de réunion des partenaires sociaux autour de Nicolas Sarkozy et de plusieurs membres du gouvernement. Information confirmée par le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez. Nicolas Sarkozy "a donné son accord de principe pour reconduire exceptionnellement l'allocation équivalent retraite" cette année, a-t-il annoncé, précisant que 25.000 à 30.000 seniors au chômage étaient concernés.

Supprimée par le gouvernement début 2009, l'AER avait été rétablie temporairement jusqu'à fin 2009 en "réponse à la crise" mais n'avait pas été reconduite en 2010, au grand dam des syndicats et des associations de chômeurs.

Pour autant, Nicolas Sarkozy s'est prononcé lundi contre une "allocation d'assistance de plus" pour les chômeurs en fin de droits. "On ne peut pas lutter contre l'exclusion par l'assistance uniquement. Il ne s'agit donc pas de créer une allocation d'assistance de plus pour ceux qui arrivent en fin de droits, mais de donner à chacun d'entre eux une formation rémunérée qui leur permette de retrouver un emploi", a déclaré le chef de l’Etat. "Ca sera une formation pour ceux qui le peuvent, ce sera une allocation avec une contrepartie pour les autres", a précisé le chef de l'Etat.

Etablir un diagnostic

Le patronat, les syndicats et le gouvernement ont convenu de la nécessité d'un "diagnostic partagé", afin de déterminer "le nombre exact" des chômeurs en fin de droits et "leur situation précise". "Si l'on est pas d'accord sur le diagnostic, il est difficile de trouver le bon remède", a assuré Nicolas Sarkozy. Selon des données Pôle emploi, jusqu'à un million de demandeurs d'emploi arriveront au bout de leur indemnisation chômage cette année, dont environ 400.000 probablement sans revenu de remplacement, ni allocation spécifique de solidarité (ASS), ni revenu de solidarité active (RSA).

REAGISSEZ - Que pensez-vous de ces avancées ?