Premier bilan du droit opposable au logement

  • A
  • A
Premier bilan du droit opposable au logement
Partagez sur :

INFO EUROPE 1 - 13.000 propositions de relogement pour 100.000 dossiers déposés : voici les premiers chiffres de la loi "Dalo".

Un peu plus d’un dossier déposé dans les préfectures sur dix dans le cadre de la loi "Dalo" - ou "droit opposable au logement", a abouti à une proposition de relogement, selon le premier bilan chiffré établi depuis l’entrée en vigueur de la loi, début 2008, révèle Europe 1, mercredi. Cette loi permet aux familles répondant à certains critères de se retourner contre l'Etat si aucune solution de relogement ne leur est proposée par les services sociaux.

Dans le détail, au 31 juillet 2009, 100.000 dossiers avaient été déposés dans les préfectures. 66 000 ont été traités, 31 000 ont reçu un avis favorable en commission, et, au final, 13 000 foyers se sont vus proposer une solution de relogement : 60% des demandes remplissant les conditions n'ont donc pas trouvé de logement.

On "peut mieux faire", a répondu Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme, invité d'Europe 1. "Est-ce que je suis satisfait [par ces chiffres] ? Non ; il faut aller plus loin", a-t-il affirmé. Selon lui, "beaucoup de gens qui pourraient avoir droit au Dalo ne sont pas au courant".

Ces chiffres cachent des disparités entre les départements, accusent les associations. Certaines préfectures ne joueraient pas le jeu, ne faisant "rentrer dans le dispositif un volume de personnes correspondant au nombre de logements qu’ils peuvent délivrer", accuse Christophe Robert, de la fondation Emmaüs :


> L'intégralité de l'interview de Benoist Apparu