Pouvoir d'achat : personne n'est épargné

  • A
  • A
Pouvoir d'achat : personne n'est épargné
@ REUTERS
Partagez sur :

EXCLU - Même les ménages aisés doivent faire des arbitrages, selon 60 Millions de consommateurs.

L’INFO. "79% des Français, qu'ils soient riches ou pauvres, jeunes ou pauvres, ont le sentiment que leur pouvoir d'achat a baissé ces derniers mois". Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs, a révélé lundi matin sur Europe 1 les conclusions de l’enquête exclusive menée par son magazine. "C'est une tendance que tout le monde constate. On a essayé de mettre des chiffres dessus", souligne-t-il.

Réduire la consommation. Pour faire face à la crise et maintenir leur niveau de vie, les Français, qui ont déjà puisé dans leur épargne en 2012, vont continuer à le faire en 2013. Mais, 58% d'entre eux se préparent aussi à réduire leur consommation, révèle l'enquête. Les Français vont donc rogner dans leurs dépenses et baisser leur niveau de vie.

>> A LIRE AUSSI : La consommation cale aussi

Les ménages aisés aussi concernés. Même ceux qui gagnent bien leur vie, plus de 3.000 euros par mois, sont à leur tour obligés de faire des arbitrages. Pour eux, ce qui est primordial à préserver, c'est d’abord le logement puis  la santé. En 2013, ils prévoient donc de rogner sur le reste : les loisirs, les vêtements ou encore les produits de beauté.

L’alimentation préservée.  L’étude publiée par magazine 60 millions de consommateurs montre toutefois que les Français n’entendent pas lésiner sur l'alimentation. En 2012, un Français sur deux a moins dépensé au supermarché. En 2013, ils ne sont plus que 40% à vouloir suivre cette tendance. Pour Thomas Laurenceau, "c’est comme si les Français étaient au plancher et qu’ils avaient le sentiment qu’aller au dessous serait dangereux".