Pouvoir d’achat : ce qu’a "vendu" Valls

  • A
  • A
Pouvoir d’achat : ce qu’a "vendu" Valls
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUP DE POUCE - Le Premier ministre a précisé mardi le "pacte de solidarité", qui doit "redonner confiance aux Français".

Manuel Valls a présenté mardi, à l’Assemblée nationale, sa politique générale. Face aux députés, le Premier ministre a détaillé les réformes économiques que son gouvernement compte mettre en place. Afin de "redonner confiance aux Français" et de stimuler la croissance, il a précisé le "pacte de solidarité" promis par François Hollande. Objectif : redonner du pouvoir d’achat aux ménages modestes en diminuant la pression fiscale, sur les salaires, grâce à une enveloppe de cinq milliards d’euros, dont Manuel Valls n’a pas précisé la ventilation.

Smic - Les employés verront leur salaire net augmenter. Le Premier ministre a promis de redonner du pouvoir d'achat aux ménages les plus modestes. Comment ? En agissant « sur les cotisations salariales pour augmenter le salaire net". La mesure concernera les salariés aux Smic. Grâce à ce coup de pouce, ils verront leur revenu augmenter dès le 1er janvier 2015 de "500 euros par an de salaire net supplémentaire", soit 41 euros nets par mois, ce qui porterait leur salaire mensuel à un peu moins de 1.180 euros net.

.

Ceux qui gagnent jusqu’à 1,3 Smic seront également concernés par la mesure, toutefois, le "gain sera dégressif entre le SMIC et 1,3 fois le Smic", a précisé le Premier ministre. Une piste déjà avancée par le rapport Lefebvre sur la fiscalité des ménages qui préconisait un allégement à hauteur de 3,5 % du salaire brut. Coût total de la mesure : 2,1 milliards d'euros.

>> A lire aussi : A qui profitent les baisses de charge du pacte de responsabilité ?

La prime pour l’emploi supprimée ? Le gouvernement est également resté vague sur les outils qui pourraient être mis en place pour financer cette enveloppe de cinq milliards d’euros. Une piste déjà envisagée serait de supprimer la prime pour l’emploi (PPE). Une telle mesure rapporterait environ deux milliards et donnerait un soutien immédiat à la consommation. Toutefois, elle ne pourrait pas être appliquée dès cette année, car elle est calculée lors des déclarations d’impôts et sa suppression ne pourrait être appliquée avant 2016, sur les revenus 2015.

>> A lire aussi : Le gouvernement pourrait supprimer la prime pour l’emploi

Les indépendants seront moins taxés. Les travailleurs indépendants et les artisans vont profiter des baisses de charges du CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi) pour augmenter leur pouvoir d’achat, a confirmé Manuel Valls. En effet, ils vont bénéficier, dès 2015, d’une baisse de plus de trois points de leurs cotisations famille. Cette mesure doit leur rendre un milliard d’euros, de quoi doper leur consommation.

>> A lire aussi : Artisans : un milliard de baisse de charges ?

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ANALYSE - Discours de Manuel Valls : du général... et du concret

ANTISECHE - Discours de Valls : les cinq temps forts

PLAN D’ACTION - Comment Valls veut redessiner la carte de France

IMPOTS - Les députés font un geste pour les plus modestes