Pourquoi Canal + a-t-il racheté Direct 8 ?

  • A
  • A
Pourquoi Canal + a-t-il racheté Direct 8 ?
Canal + et son Pdg, Bertand Méheut, se sont offert Direct 8 et Direct Star pour accroître leur présence sur la TNT.@ REUTERS
Partagez sur :

DECRYPTAGE - La chaîne cryptée renforce sa présence, rentabilise ses programmes et prépare le futur.

C’est une recomposition d’ampleur du paysage télévisuel qui se profile avec le rachat des chaînes Direct 8 et Direct Star par Canal +. Le groupe Vivendi, propriétaire de la chaine cryptée, a pris tout le monde de court en annonçant jeudi cette opération financière qui se chiffre dans un premier temps à 280 millions d’euros.

Mais pourquoi le leader de la télé payante se lance-t-il dans le gratuit ? Les réponses de Rémy Le Champion, maître de conférence à l’Institut Français de Presse (IFP) et spécialiste de l’économie des médias.

L’attribution d’un canal de la TNT compromise

Canal + avait formulé une demande pour obtenir un canal sur la TNT gratuite. Mais "les concurrents TF1 et M6 ont dû faire pression de manière assez forte pour éviter l’arrivée d’un nouvel acteur qui aurait perturbé la répartition des revenus publicitaires", décrypte Rémy Le Champion. Craignant de ne pas obtenir un accès à la TNT, Canal + a donc pris les devants et opté pour le rachat de chaînes existantes.

Une offre que Direct 8 ne pouvait pas refuser

"Il y a un effet de taille : pour une mini-généraliste comme Direct 8, il est très difficile de se frotter aux grands acteurs du secteur, TF1 et M6, sans réaliser de gros investissements", rappelle Rémy Le Champion. Or Vincent Bolloré, patron de Direct 8, n’était "pas prêt à consentir un tel effort et a l’opportunité de récupérer 1,4 % du capital de Vivendi", soit 280 millions d’euros alors que la Bourse est au plus bas. Celui qu’on surnomme "l'empereur du cash flow" n’a donc pas hésité.

Canal + rallonge le cycle de vie de ses programmes

"Canal + est l’un des principaux investisseurs dans la production cinématographique. Pour mieux exploiter cet important stock de films, l’idée est de ne plus avoir une seule chaîne mais plusieurs canaux pour avoir un cycle d’investissement plus long. Si on établit une métaphore, avant on allait à la pêche avec un navire, désormais ce sera en flottille", commente Rémy Le Champion.

Anticiper l’arrivée d’autres grands groupes

"Des acteurs puissants se profilent avec l’arrivé de la télévision connectée (à Internet, ndlr) : Apple et Google s’y intéressent et ont des moyens financiers énormes", rappelle Remy Le Champion, avant d’ajouter : "mieux vaut anticiper qu’avoir à réagir à chaud. Canal+ veut constituer un écosystème en intégrant la TNT gratuite : il y avait une opportunité, la chaîne cryptée l’a prise". Avec la télévision payante, gratuite et le web, Canal+ occupe le terrain très tôt pour faire face à la concurrence.

Que pourront regarder les téléspectateurs ?

"Des cadres de Canal + devraient rejoindre Direct 8 et Direct Star pour apporter leur savoir-faire. On peut imaginer que Canal + va investir et proposer des programmes de meilleure qualité. Il ne faut pas oublier que Canal+ a le même budget que TF1", rappelle Rémy Le Champion. Et ce dernier de prédire la diffusion de séries estampillées Canal+, voire de programmes sportifs. Canal+ pourrait alors rafler à TF1 et M6 les droits des Coupes du monde de football, qui intègre l’obligation d’en diffuser une partie sur les chaines gratuites. Il va y avoir du sport.