Xavier Niel : "la France est un paradis fiscal"

  • A
  • A
Xavier Niel : "la France est un paradis fiscal"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le fondateur de Free a estimé mardi matin que la France était "un paradis fiscal", tout en jugeant qu'il fallait "bousculer les lois".

Décidément, Xavier Niel aime la France et le fait savoir. Mardi, le fondateur de Free, qui estimait déjà fin octobre sur Europe 1 que la France était "un pays fantastique pour créer des entreprises", en a remis une couche en estimant sur BFM Business que "maintenant, la France [était] un paradis fiscal avec seulement 23% d'impôt sur les plus-values [...], 5 à 7% de fiscalité si je veux transmettre mon entreprise à mes enfants", rapporte Le Figaro

>> LIRE AUSSI - Niel : "la France, un pays fantastique pour créer des entreprises"

"Bousculer les lois". "J'investis et je crois en ce pays", a-t-il affirmé, assurant qu'il était "plus simple de créer sa boîte en France qu'aux Etats-Unis". Reste qu'en France, il faut tout de même "bousculer les lois" : "toutes les entreprises à succès, comme Uber, Airbnb, jouent un instant avec les lois. Il faut jouer avec ces lois pour les faire bouger, on a pas le droit de dépasser la ligne jaune mais on peut la titiller", a poursuivi le patron de Free.

>> LIRE AUSSI - Le Google français existe-t-il ?

"L'ascenseur social" en panne. Xavier Niel estime aussi que "l'ascenseur social" ne fonctionne pas en France. "On a créé l'Ecole 42 [une école d'informatique] pour aider les jeunes talentueux dans le domaine du numérique", a-t-il rappelé, assurant que les élèves "passent le test le plus difficile au monde" et que "ces mômes que l'on considère être en échec scolaire deviennent des génies en passant chez nous".