Pour Free Mobile, ce sera 19,99 euros

  • A
  • A
Pour Free Mobile, ce sera 19,99 euros
Xavier Niel, le patron de Free, a lancé mardi son offre de téléphone mobile.@ MAX PPP
Partagez sur :

Le nouvel opérateur de téléphonie a dévoilé ses tarifs, dont un forfait social à 2 euros par mois.  

C'était un événement très attendu. Free, l’opérateur, détenteur de la quatrième licence, a dévoilé mardi son offre de téléphonie mobile lors d'une conférence de presse depuis son siège parisien. "On a décidé de faire un forfait à 19,99 euros", a annoncé Xavier Niel, le PDG d'Iliad, maison-mère de Free.

Cette offre illimitée, disponible immédiatement, est sans engagement de durée et inclut des appels gratuits vers 40 destinations en Europe et aux Etats-Unis, a précisé Xavier Niel. Elle pourrait bousculer le marché de la téléphonie mobile, étant nettement inférieure aux offres des trois opérateurs historiques, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Toutefois, Free ne vendra pas de téléphone avec ses forfaits.

Visiblement ému, Xavier Niel a effectué sa présentation dans un show inspiré de ce que faisait Steve Jobs à la tête d'Apple. Retransmise en direct sur Internet, la conférence de presse a été suivie en ligne par "plus de 600.000 personnes", s'est-il félicité sur Europe 1.

Un forfait "social" à deux euros par mois

Xavier Niel a également présenté un forfait social à 2 euros par mois, comprenant 60 minutes de communications et 60 SMS, accessible à tous sans condition de ressources. Cette offre est même gratuite pour les clients déjà abonnés à la Freebox. Eric Besson, ministre de l'Industrie s'est félicité dans un communiqué "de cet engagement en faveur des citoyens les plus défavorisés".

Ces forfaits sont destinés "aux personnes qui n'ont pas les moyens et sur la tête desquels les autres opérateurs ont tapé de manière scandaleuse", selon lui. Xavier Niel a qualifié les forfaits RSA existants, d'un montant de 10 euros, de forfait "racket super arnaque".

Des réductions pour les abonnés à la FreeBox

"Notre but est qu'on paie en France la téléphonie mobile la moins chère au monde" a expliqué Xavier Niel sur Europe 1. "Que nos concurrents baissent leur prix, ou que tout le monde vienne chez nous, peu importe. L'important, c'est qu'en France on puisse naviguer à des prix faibles avec un forfait mobile", a-t-il ajouté.

Les deux offres présentées par Free sont commercialisées dès mardi sur internet, par téléphone et dans les deux boutiques que compte l'opérateur. Elles sont "limitées aux trois premiers millions d'abonnés", a précisé Xavier Niel, qui comptabilise 4,8 millions d'abonnés pour ses offres triple-play (télévision, internet et téléphonie fixe). Pour tous les abonnés à cette FreeBox, le forfait à 19,99 euros sera commercialisé à 15,99 euros, et le forfait "social" sera gratuit.

"On vous presse comme des citrons"

"C'est nous les pigeons et on en a ras-le-bol de se faire arnaquer avec les prix les plus élevés d'Europe", a martelé Xavier Niel, en dévoilant son "offre idéale" lors de sa conférence de presse.

L'annonce du PDG d'Iliad était attendue car il avait promis, depuis 2008, de "diviser par deux la facture des Français" en téléphonie mobile. Une promesse qui avait entraîné des semaines de rumeurs et de spéculations tous azimuts. "C’est simple, c’est limpide" a estimé Xavier Niel mardi matin. Et le leader emblématique de Free de conclure : "J’espère que ça répond à toutes vos attentes".