Polémique à la SNCF, accusée d'avoir fait gonfler ses prix pour Noël

  • A
  • A
Polémique à la SNCF, accusée d'avoir fait gonfler ses prix pour Noël
Selon SNCF, cela s'explique par "un embouteillage". 34 billets ont été vendus à la seconde, quand la billetterie a ouvert. @ Charly TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Des centaines d’usagers se plaignent depuis une semaine des tarifs qu’ils constatent pour les trains des vacances de Noël. 

Où sont passés les petits prix de la SNCF ? Depuis une semaine, des centaines d’usagers se plaignent, notamment sur Facebook et Twitter, des tarifs qu’ils constatent pour les trains des vacances de Noël. Des montants exorbitants, à en croire certains commentaires avec des exemples de tarifs vus sur le site voyages-sncf.com: 235 euros pour un aller-retour Paris-Marseille, 226 euros pour aller d’Angers à Bruxelles sans parler des trains qui sont complets. "Pour un Paris-Brest, quelques jours avant Noël, j'en ai pour 100 euros aller-retour, d'habitude, j'en aurais pour 60 euros", déplore Thibaud, un jeune breton qui travaille aujourd'hui à Paris. "C'est un peu embêtant lorsqu'on est un jeune actif et que c'est un peu difficile".

Car les vacances débutent au moment de Noël. Selon SNCF, cela s'explique par "un embouteillage". 34 billets ont été vendus à la seconde, quand la billetterie a ouvert. Car cette année, les vacances scolaires commencent au moment du week-end de Noël, alors que l’an dernier elles commençaient plus tôt. Les billets à petits prix sont donc partis tout de suite. Et les prix des autres trains ont flambé.



Prévoir davantage de petits prix. "Il faut que la SNCF revoit sa politique de prix, pour qu'elle soit davantage favorable aux familles", demande le président de la fédération des usagers des transports Bruno Gazeau. "Et là, elle est davantage favorable à ceux qui peuvent prévoir, planifier en avance".

Les cars grands gagnants ? Cette envolée des prix des trains pourrait profiter à d’autres transporteurs, la compagnie de cars Flixbus, notamment, s’attend à voir une hausse de ses ventes.