Pôle emploi va sous-traiter au privé

  • A
  • A
Pôle emploi va sous-traiter au privé
Partagez sur :

Pôle emploi est débordé par la crise. Le gouvernement présente un plan d'urgence pour la rentrée.

Laurent Wauquiez a présenté mardi "un plan de bataille pour la rentrée" de Pôle Emploi, visant à réduire les délais d'indemnisation des chômeurs, améliorer l'accueil et faire appel à des opérateurs privés pour placer 320.000 chômeurs.

Ecoutez-le à l'issue d'un point-presse à Bercy :


Alors qu'actuellement, entre 20.000 et 35.000 dossiers de demandes d'indemnisation sont déposés chaque jour à Pôle Emploi, avec un stock moyen d'environ 60.000 dossiers en attente, l'organisme issu de la fusion Anpe-Assédic a pour objectif d'arriver début septembre avec un "stock zéro dossier en instance", c'est-à-dire "arriver avec un stock de dossiers traitables en un jour", a expliqué le secrétaire d'Etat à l'Emploi.

Autre objectif "prioritaire" pour Laurent Wauquiez, l'accueil et l'inscription des demandeurs d'emploi, avec notamment un accueil téléphonique (le 3949) "amélioré". Le taux de réponses des conseillers de Pôle Emploi, actuellement de 70%, devra passer à 80% au 1er septembre puis à 90% mi-octobre, a affirmé Laurent Wauquiez.

De même, la mise en place des agences mixtes (regroupant ex-ANPE et ex-assedic) qui a "pris du retard", devra s'accélérer, et passer de 200 sites ouverts fin juillet (sur 950), à 80% fin septembre et 100% à la fin de l'année.

Enfin, pour améliorer l'accueil, Pôle Emploi va faire appel à des opérateurs privés, notamment des agences d'interim, chargées du placement de 320.000 demandeurs d'emplois sur deux ans.