Forte baisse du chômage en mars

  • A
  • A
Forte baisse du chômage en mars
@ Philippe HUGUEN/AFP
Partagez sur :

EMPLOI - Le nombre de demandeurs d’emploi a reculé de 1,7% en mars : la France compte 60.000 chômeurs en moins.

Avec 60.000 demandeurs d’emploi en moins, le chômage a baissé de 1,7% en mars. C’est d’ailleurs la plus forte baisse du nombre de chômeurs depuis le début du quinquennat de François Hollande. Enchaînant les mois de hausse et de baisse, la courbe du chômage est donc en train de se stabiliser. En revanche, la situation ne s’est pas améliorée pour les demandeurs d’emploi exerçant des petits boulots et dont le nombre a augmenté.

Les chiffres du mois de mars. Dans le détail, Pole emploi dénombrait fin mars 3,53 millions demandeurs d'emploi en catégorie A, un chiffre en baisse de 1,7%. C'est parmi les 25-49 ans que la baisse a été la plus prononcée (-2%), tandis que le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a baissé de 1,7% et ceux qui ont plus de 50 ans a reculé de 1%.

"Cette baisse du nombre de demandeurs d’emploi sans activité est le résultat de l’amélioration graduelle de l’activité économique qui s’est déjà traduite par une reprise des créations d’emploi en 2015, grâce notamment aux effets du Pacte de responsabilité et de solidarité", s'est félicitée la ministre du Travail Myriam El Khomri.

Une baisse inédite depuis des années. Ce recul du nombre de demandeurs d’emploi est d’autant plus important que la Dares n’avait pas observé une telle baisse depuis septembre 2000. Pole emploi dénombrait alors 60.400 chômeurs de moins que le mois précédent. Cette forte baisse doit néanmoins être relativisée : la méthode de calcul du chômage a depuis été réformée, ce qui rend compliquée une telle comparaison.

S'il est encore trop tôt pour évoquer une inversion de la courbe du chômage, cette dernière a cessé d'augmenter et se stabilise. En effet, depuis le mois d'août, chaque baisse est suivie d'une hausse, et ainsi de suite.

Une situation moins reluisante pour les "chômeurs partiel". Si les chiffres sont bons lorsqu’on se penche sur la catégorie A du chômage, la situation est tout autre pour les demandeurs d’emplois ayant exercé une activité réduite au cours du mois précédent (les catégories B et C). Le nombre de ces chômeurs ayant occupé un petit boulot a augmenté en mars de 2,7%.

Au final, en cumulant les catégories A, B et C, la baisse se limite à 0,2%. En incluant ces chômeurs "partiels", la France dénombrait fin mars 5,45 millions demandeurs d'emplois.