Pas de taxe sur les résidences secondaires

  • A
  • A
Pas de taxe sur les résidences secondaires
@ MAXPPP
Partagez sur :

La proposition de taxer les résidences secondaires a été abandonnée vendredi.

L’info. Alors que le gouvernement et l’Assemblée nationale étaient en train de boucler la loi sur le budget rectificatif, plusieurs modifications devaient possiblement être apportées, dont une concernantl’immobilier : la création d’une taxe sur les logements sous-occupés, en l'occurrence les résidences secondaires, rapportait vendredi Le Figaro. Mais finalement, les députés ont choisi vendredi soir de rejeter cet amendement. Pour compenser, ils ont choisi d'augmenter la taxe sur les plus-values immobilières. Cette taxe, qui ne concerne pas les résidences principales et entrera en vigueur le 1er janvier 2013, s'appliquera non pas à partir de 100.000 mais de 50.000 euros. Le taux sera progressif, de 2 % entre 50 et 100.000 euros jusqu'à 6 % au-dessus de 250.000 euros.

• Une mesure qui ne faisait pas l’unanimité. Le texte à peine déposé, le président de la commission des Finances, l’UMP Gilles Carrez, étaitmonté au créneau pour dénoncer une nouvelle taxe "qui va peser lourdement sur le budget des classes moyennes, paralyser un peu plus le marché de l'immobilier et mettre à mal l'économie du tourisme". Et l’élu de redouter, après une mise en place dans les zones de tensions immobilières, "sa généralisation sur tout le territoire".

>> A LIRE AUSSI : Immo: les grosses plus-values plus taxées