Pas de fusion Orange-Bouygues : qu’est-ce que cela change (ou pas) pour le consommateur ?

  • A
  • A
Pas de fusion Orange-Bouygues : qu’est-ce que cela change (ou pas) pour le consommateur ?
Pas de mariage entre les deux opérateurs. Quelles conséquences pour les consommateurs ?@ DR
Partagez sur :

Bouygues Telecom ne fusionne pas avec Orange et reste l'un des 4 opérateurs majeurs en France. Pourra-t-il continuer à moyen terme à peser sur la concurrence ?

Après trois mois de négociations, le mariage entre Bouygues et Orange n'aura pas lieu. Les demandes de l'Etat, principal actionnaire d'Orange, ont été jugées inacceptables par la filiale de Bouygues. Il reste donc quatre opérateurs téléphonique principaux sur le marché (Orange, Bouygues, SFR et Free). Quel changement pour les consommateurs ? Benjamin Douriez, rédacteur en chef adjoint du magazine 60 millions de consommateurs, fait le point au micro d'Europe 1.

Au départ, rien de nouveau. Réponse on ne peut plus claire, sur le très court terme : "rien ne va changer". Au contraire : "On s'économise cette période compliquée à gérer où, en cas de fusion, des millions de clients de Bouygues auraient changé d'opérateur sans avoir rien demandé."

Peser sur la concurrence. Mais une question affleure à plus long terme, selon le spécialiste : Bouygues aura-t-il les moyens de continuer à être un acteur fort, qui poussera "ses concurrents à faire des efforts sur les prix et la qualité des services ? Aujourd'hui, Bouygues a un rôle bénéfique pour les consommateurs, notamment sur le marché des boxes où il casse les prix", souligne Benjamin Douriez.

"Cela va être très difficile". Pour le délégué syndical CFDT de bouygues telecom, Azam Adabe, les mois qui viennent s'annoncent douloureux pour les salariés. "Cela va être très difficile… On n’a plus le choix aujourd’hui, c’est la stratégie du cavalier seul. Ce qui nous attend, c’est un plan d’économies. Est-ce que les emplois vont être impactés ou pas ? Sûrement, comme pour chaque plan d’économies… Quand on est opérateur en téléphonie, il faut beaucoup investir. Mais pour cela, il faut dégager du cash, sachant que cela fait trois ans que l’on répond à la baisse du chiffre d’affaires par des plans d’économies."