Pas d’union entre Mitsubishi et Peugeot

  • A
  • A
Pas d’union entre Mitsubishi et Peugeot
@ Mitsubishi
Partagez sur :

Les constructeurs japonais et français ont annoncé qu'ils renonçaient à tout projet d'alliance.

Une rupture en pleines fiançailles ? Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors et le français Peugeot Citroën (PSA) ont annoncé mercredi qu'ils renonçaient à tout projet d'alliance capitalistique, jugée "pas appropriée".

Au cours d'une rencontre en marge du salon automobile de Genève, les présidents de Mitsubishi Osamu Masuko et de PSA Philippe Varin ont "conclu qu'une alliance capitalistique ne serait pas appropriée dans les circonstances actuelles", ont indiqué les deux groupes dans un communiqué conjoint. Ils ont néanmoins convenu de poursuivre leur coopération industrielle.

Dans une interview aux Echos de mercredi, Philippe Varin affirmait que "la coopération avec Mitsubishi pourrait s'élargir à l'entrée de gamme. […] Nos coopérations actuelles fonctionnent bien, à l'image de l'usine russe de Kaluga qui ouvrira en avril, ou des voitures électriques". Il réfutait l’existence d’un plan B en cas d’échec des négociations sur l’ouverture au capital.

PSA avait confirmé en décembre des discussions en vue d'un "partenariat stratégique", après des informations de la presse japonaise selon lesquelles le groupe français s'apprêtait à acheter 30 à 50% du capital de Mitsubishi Motors.