Paradis fiscaux : l'UE s'apprête à retirer Panama et 7 autres pays de sa liste noire

  • A
  • A
Paradis fiscaux : l'UE s'apprête à retirer Panama et 7 autres pays de sa liste noire
Panama avait été inscrit sur cette liste noire par l'UE le 5 décembre dernier. Image d'illustration. @ RODRIGO ARANGUA / AFP
Partagez sur :

La Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade seraient aussi concernés par ce retrait.

Les ministres des Finances de l'UE  s'apprêtent à retirer de leur liste noire de paradis fiscaux huit pays, dont le Panama, a indiqué mardi une source européenne.

"Sauf accident, les ministres des Finances de l'UE devraient sortir de la liste noire le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade" lors de leur réunion prévue le mardi 23 janvier à Bruxelles, a déclaré un responsable européen.

Cette liste noire avait été adoptée le 5 décembre dernier. Elle comprenait alors 17 pays : Bahreïn, Barbade, Corée du Sud, Emirats Arabes Unis, Grenade, Guam, Îles Marshall, Macao, Mongolie, Namibie, les Palaos, Panama, Samoa, les Samoa américaines, Sainte Lucie, Trinidad et Tobago et Tunisie. Dès le lendemain, certains de ces pays avaient critiqué cette décision. Au Panama, le ministre de l'Économie et Finances Dulcidio De La Guardia avait dit, via Twitter, "rejeter l'inscription arbitraire et discriminatoire du Panama sur la liste des paradis fiscaux de l'Union européenne".