Paquet neutre, prix du tabac... les buralistes remontés pour leur Congrès

  • A
  • A
Paquet neutre, prix du tabac... les buralistes remontés pour leur Congrès
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Si le Sénat a supprimé la création du paquet neutre, la mesure devrait revenir lors d'un prochain débat à l'Assemblée nationale. 

Les buralistes sont remontés et comptent le rappeler lors de leur congrès à Paris jeudi et vendredi. Dans leur ligne de mire, le paquet neutre porté par la ministre de la Santé Marisol Touraine et le prix du paquet de cigarettes qui pourrait augmenter en janvier.

Fermeture de "1.041 bureaux de tabac en 2014". "Nous ne comprenons pas que la France s'acharne à vouloir faire passer le paquet neutre (sans logo) et ne veuille pas, comme tous les autres pays, appliquer la directive européenne qui est de faire passer l'an prochain à 65% la taille des avertissements sanitaires et des photos choc sur chaque face du paquet, contre 30% et 40% sur une seule face aujourd'hui", rappelle Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes. Selon lui, le paquet neutre est "un très mauvais signe pour l'avenir de la profession de buraliste. En 2014, 1.041 bureaux de tabac ont fermé pour défaillance en raison notamment de l'importance du marché parallèle qui s'élève à 26,3% et nous craignions que ces défaillances concernent 1.200 bureaux pour la fin d'année 2015", prévient Pascal Montredon.

Paquet neutre de retour à l'Assemblée. Mi-septembre, le Sénat, à majorité de droite, a supprimé la création du paquet de cigarettes neutre, contre l'avis du gouvernement dans le cadre de l'examen du projet de loi santé. Mais la ministre de la Santé Marisol Touraine a aussitôt exprimé sa volonté de présenter à nouveau cette mesure en nouvelle lecture devant l'Assemblée nationale, où la gauche est majoritaire.
Nouvelle hausse du tabac en janvier ? Au sujet brûlant du paquet neutre s'ajoute celui du prix du tabac. Après une augmentation de 40 centimes en octobre 2012, puis de 20 centimes en juillet 2013, la dernière hausse du prix des cigarettes est intervenue en janvier 2014, portant le prix du paquet le moins cher à 6,50 euros, et celui du plus cher, pour la marque la plus vendue (Malboro), à 7 euros. "Nous n'avons aucun retour de Bercy sur ce sujet, à la veille de notre congrès. Nous ne savons pas ce qui nous attend potentiellement en janvier sur la fiscalité du tabac", regrette Pascal Montredon.