Panama papers : un informaticien soupçonné de vols de données arrêté à Genève

  • A
  • A
Panama papers : un informaticien soupçonné de vols de données arrêté à Genève
@ RODRIGO ARANGUA / AFP
Partagez sur :

L'homme a été arrêté pour vol de données informatiques. Une procédure pénale a été ouverte.

Un informaticien du bureau genevois du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, au cœur du scandale des "Panama Papers", a été arrêté pour vol présumé de données informatiques, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. "Une procédure pénale est ouverte par le ministère public genevois à la suite d'une plainte de Mossack Fonseca", s'est contenté d'indiquer un porte-parole du pouvoir judiciaire genevois, Henri Della Casa.

Perquisition. L'homme, soupçonné de soustraction de données et d'accès indu à un système informatique, a été arrêté il y a plusieurs jours et le parquet a mené une perquisition dans les locaux genevois du cabinet d'avocats, selon une source proche du dossier. Des vérifications sont en cours pour établir si l'informaticien a bien soustrait des données à son employeur et, si les faits sont avérés, quel type de données et à quelle période.

"John Doe" ? D'après le journal suisse Le Temps, qui a annoncé en premier l'arrestation de l'informaticien, rien ne permet de dire à ce stade qu'il s'agit de l'homme qui se fait appeler "John Doe" et qui affirme être à l'origine des révélations des "Panama Papers".

Le système financier panaméen est sous le feu des critiques depuis la publication des "Panama papers", une fuite de documents qui a révélé comment Mossack Fonseca créait des sociétés offshore pour des milliers de clients à travers le monde. Le scandale a éclaboussé nombre de personnalités notamment dans les univers du football, de la politique ou de la banque. Le scandale a notamment conduit le Premier ministre islandais et un ministre espagnol à la démission.