Pacte de responsabilité : Montebourg vise 1,8 million d'emplois créés

  • A
  • A
Pacte de responsabilité : Montebourg vise 1,8 million d'emplois créés
@ MAXPPP
Partagez sur :

EMPLOI - Le ministre estime que les entreprises peuvent y arriver grâce aux allègements de charges.

L'info. Le ministre du Redressement productif continue de naviguer entre solidarité gouvernementale et caution de gauche. Arnaud Montebourg est monté au créneau jeudi, lors de ses voeux, pour réclamer au Medef des emplois supplémentaires en contrepartie du "pacte de responsabilité". Le président a été dans le sens du syndicat patronal en annonçant une baisse des charges de 30 milliards, via la suppression des cotisations familiales. "La nation aujourd'hui, dans le Pacte de responsabilité, exige un échange de concessions réciproques", a déclaré Arnaud Montebourg. En clair : les baisses de charges doivent se traduire par des embauches. 

Montbourg Medef

La déclaration. "Lorsqu'il réclamait une baisse de charges, et notamment la fin des cotisations familiales, le Medef assurait qu'il pourrait créer un million d'emplois s'il était entendu. Maintenant que François Hollande a répondu à une partie de ses demandes, via le "pacte de responsabilité", le gouvernement attend du patronat qu'il tienne ses promesses. Et pour Arnaud Montebourg, il est même possible d'arriver à 1,8 million d'emploi, voire même deux millions. Car un million, "nous pensons que ce n'est pas assez". 

"Pour ramener le taux de chômage à 7% d'ici 2018 (le niveau de l'Allemagne et des Etats-Unis) il faudrait créer 1,8 million d'emplois au cours des cinq prochaines années", a-t-il poursuivi. "Est-ce que nous pouvons, avec les propositions de baisse de charges faites par le président de la République, y arriver ? Nous le croyons." Et le ministre d'ajouter que "ce sont deux millions d'emplois auxquels il faudrait arriver à horizon de cinq ans".

Un coup de pouce aux entreprises. François Hollande a annoncé mardi une nouvelle baisse du coût du travail avec des contreparties négociées avec les entreprises, dont "des objectifs chiffrés d'embauches, d'insertion des jeunes, de travail des seniors, de qualité de l'emploi, de formation". Jean-Marc Ayrault rencontrera les syndicats et les organisations patronales le 27 janvier pour lancer les travaux du "pacte de responsabilité". 

Pierre Gattaz 13/01/2014

Ce que dit le Medef. Le Medef avait jugé possible de créer un million d'emplois en échange d'une baisse de 100 milliards d'euros des prélèvements sur les entreprises, moitié sur le coût du travail et moitié sur la fiscalité. En effet, le président du Medef verrait bien ces économies sur les entreprises financées par une hausse de la TVA. Pierre Gattaz a refusé mercredi "des engagements juridiques écrits" d'embauches et s'est interrogé sur l'ampleur des annonces de François Hollande. Le président du Medef attend des précisions sur les 30 milliards de baisse de charges, vingt milliards pourraient en effet venir du futur ex-crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi.  

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Pacte de responsabilité : la gauche du PS gênée aux entournures

ANALYSE - Pacte de responsabilité : Gattaz approuve Hollande

DECRYPTAGE - Pacte de responsabilité : où trouver l’argent ?

CONFERENCE - Hollande dévoile son "pacte de responsabilité"