Ouvertures dominicales à Paris : les syndicats à l'offensive

  • A
  • A
Ouvertures dominicales à Paris : les syndicats à l'offensive
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Les syndicats du commerce ont annoncé mardi la tenue d'une première manifestation contre la loi Macron et le volet des ouvertures dominicales au 15 septembre prochain.

Ils comptent bien se faire entendre. Les syndicats du commerce parisiens réunis au sein du Clic-P se sont mis mardi en ordre de marche pour mener l'offensive contre l'ouverture dominicale des commerces à Paris prévue par la loi Macron, avec une première mobilisation annoncée pour le 15 septembre. A l'occasion d'une assemblée générale du Clic-P réunissant près de 150 élus syndicaux et salariés de grandes enseignes de la capitale (Printemps, Galeries Lafayette, BHV, Fnac...), les participants se sont accordés sur un "calendrier de lutte" pour manifester leur opposition à la "déréglementation en bonne et due forme du travail dominical".

La délimitation des zones touristiques en question. Ils visent la loi Macron, qui prévoit le passage de 5 à 12 ouvertures le dimanche pour les commerces, la mise en place de zones touristiques et commerciales où ils pourront ouvrir tous les dimanches, de même que dans les gares les plus fréquentées, et la création de zones touristiques internationales (ZTI) dans lesquelles les magasins pourront ouvrir tous les dimanches et en soirée. A Paris, le projet de décret délimitant les futures ZTI est soumis pour avis aux organisations jusqu'au 15 septembre, date choisie pour une première mobilisation. Il prévoit "12 zones" classées ZTI qui vont "bien au-delà des périmètres de fortes fréquentations touristiques internationales qui ont servi de prétexte à l'élaboration de la loi" Macron, souligne le Clic-P. Une autre mobilisation est annoncée à l'occasion de la journée d'action CGT, FSU et Solidaires du 8 octobre pour des hausses de salaires et pour l'emploi, ainsi qu'une le 15 octobre.