Où trouver les 15 milliards à économiser ?

  • A
  • A
Où trouver les 15 milliards à économiser ?
Partagez sur :

ZOOM - Ministères, collectivités locales, familles… la chasse aux économies s'amplifie pour le budget 2014.

"Dans ce budget, c'est 15 milliards d'économies qui seront réalisés", a annoncé le Premier ministre Jean-Marc Ayrault mercredi après-midi lors de la présentation du projet de budget 2014. "Je le répète, c'est sans précédent", a-t-il insisté. Le gouvernement s'est en effet engagé à réaliser autour de 20% d'économies supplémentaires par rapport à une année normale. Où trouver ces 15 milliards ? Europe 1 vous dévoile les principales pistes retenues.

>> LIRE AUSSI :  Budget 2014 : 15 milliards d'économies prévues

SUR LE BUDGET DE L'ETAT

Economies prévues : 9 milliards

Comment ? La moitié des économies se feront dans les ministères : les dépenses de chacun devront diminuer 2%. Au niveau des collectivités, les subventions de l'Etat  vont êtres rognées de 1,5 milliard d'euros. Enfin, un certain nombre de grands programmes ferroviaires et d'infrastructure vont être reportés sine die.

SUR LE BUDGET DE LA SECURITE SOCIALE

Economies prévues : 6 milliards.

Comment ? Le  gros effort sera effectué sur les remboursements d'assurance maladie où le gouvernement devra aller chercher 3 milliards d'euros d'économies. Les niches fiscales dont bénéficient les salariés qui ont une complémentaire santé d'entreprise seront quant à elles supprimées, ce qui représente une économie de 1,6 milliard d'euros. Une autre niche fiscale qui doit disparaître concerne les parents d'enfants scolarisés au collège, au lycée ou à l'université. Celle-ci devrait entraîner 735 millions d'euros d'économies pour l'Etat.

>> LIRE AUSSI : Deux nouvelles niches fiscales supprimées

En parallèle de ces économies, le gouvernement prévoit également quelques gestes en direction des ménages. Parmi les mesures les plus importantes, le dégel du barème de l'impôt devrait permettre à 500.000 foyers de redevenir non imposable. La décote dont bénéficient ceux qui paient moins de 960 euros d'impôts sera par ailleurs relevée pour bénéficier à plus de contribuables.

Au total, l'effort demandé pour redresser les comptes publics portera à 80% sur la réduction des dépenses et à 20% sur l'augmentation des prélèvements obligatoires. C'est mieux que la répartition deux tiers/un tiers qui avait été jusqu'ici annoncée. Une manière d'adoucir l'idée d'une pression fiscale qui deviendrait trop importante en période de crise.