Osram : des baisses de salaire pour conserver les emplois

  • A
  • A
Osram : des baisses de salaire pour conserver les emplois
Partagez sur :

La société bas-rhinoise doit faire face à une directive européenne qui impose l'interdiction des ampoules à incandescence d'ici à 2012.

La direction du groupe Osram, filiale de Siemens, a proposé début 2009 à ses quelque 800 collaborateurs de modifier leur contrat de travail en vue d'une diminution de salaire de 12,5% d'ici 2012 en arguant du prochain abandon des ampoules à incandescence imposé par une directive européenne. Le porte-parole d'Osram, Alexandre Michiels a expliqué que son groupe, basé à Molsheim dans le Bas-Rhin, ne faisait qu'anticiper cette nouvelle réglementation.

La majorité des 800 salariés concernés ont accepté les baisses de salaire. 108 salariés ont en revanche refusé. Conséquence : la direction a annoncé qu'elle engageait un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) avec 108 suppressions d'emploi.

La secrétaire du comité d'entreprise dénonce de son côté un chantage exercé par la direction individuellement sur chaque salarié. "Les salariés ont eu peur" explique Isabelle Astier. Les syndicats contestent en justice ce plan social. Audience prévue vendredi 3 juillet au tribunal de commerce de Saverne dans le Bas-Rhin

La société Osram emploie réalise un chiffre d'affaires de 246 millions d'euros. Les lampes à filament constituent la moitié de l'activité de l'entreprise où deux nouvelles lignes de production d'ampoules basse consommation ont été mises en service récemment.