Orange : Stéphane Richard sauvé

  • A
  • A
Orange : Stéphane Richard sauvé
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le PDG d'Orange, fort du soutien de Hollande, a été reconduit, malgré sa mise en examen.

Un peu de répit pour Stéphane Richard. Comme le révélait Europe 1 dès lundi matin, le patron d'Orange, mis en examen dans l'affaire Tapie pour "escroquerie en bande organisée", a été reconduit dans ses fonctions lors d'un conseil d'administration extraordinaire.

"Le conseil d'administration (...) a décidé de renouveler sa pleine confiance à Stéphane Richard pour continuer à relever, avec la même énergie, les nombreux défis d'Orange", expliquent les administrateurs du premier opérateur télécoms français, dont l'Etat détient 27% du capital, dans un communiqué. "Le conseil a en particulier estimé que les mesures judiciaires affectant Stéphane Richard ne remettent pas en cause la capacité du président-directeur général à assumer pleinement et efficacement la direction d'Orange." Bernard Dufau, administrateur indépendant d'Orange, s'est également vu confier par le conseil une mission pour suivre l'évolution de la situation.

>> A LIRE AUSSI : L'Elysée ne lâche pas (encore) Richard

François Hollande plaide en sa faveur. Dimanche soir, François Hollande avait déjà apporté un soutien important à l'ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde. Invité de l'émission Capital sur M6, il avait expliqué que "tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu'il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera". "Si la procédure judiciaire venait à être d'une nature telle qu'il ne puisse pas être dirigeant de l'entreprise, à ce moment-là une autre décision serait prise", a toutefois ajouté le chef de l'Etat. Une annonce qui n'a pas seulement soulagé le patron d'Orange : lundi soir, le cours de Bourse de l'action a clôturé en hausse de 3,10 %.

Boursier.com - Parisot juge que la réforme des statuts est importante pour "la crédibilité du patronat"

Les patrons volent à son secours. Pour convaincre le chef de l'Etat, Stéphane Richard a pu bénéficier de l'intense lobbying de la part du patronat français. Vendredi soir, Laurence Parisot, présidente du Medef, Pierre Pringuet, PDG de Pernod-Ricard, Jean-Cyril Spinetta, à la tête d'Air France-KLM ou encore Paul Hermelin de Cap Gemini se sont tous succédés à l'Elysée pour plaider la cause de leur collègue d'Orange. "Laurence (Parisot) et Pierre (Pringuet) ont été exceptionnels", a d'ailleurs confié Stéphane Richard à Europe 1 dimanche soir.