Le lycéen français coûte plus cher que ses camarades européens

  • A
  • A
Le lycéen français coûte plus cher que ses camarades européens
@ RICHARD BOUHET / AFP
Partagez sur :

Pour former les lycéens pour moins cher, la Cour des comptes prône une simplification du bac.

Le lycéen français coûte cher, trop cher par rapport à ses camarades de l'OCDE. Pour y remédier et dégager des moyens pour le reste du système éducatif, la Cour des comptes prône dans un rapport publié mardi une simplification des options et du bac. Explications.

Peloton de tête des dépenses mais pas des résultats. Actuellement, la formation d'un lycéen français coûte en moyenne 10.102 euros par an soit 38% plus cher que dans les autres pays de l'OCDE. Des dépenses payantes ? Pas vraiment selon la Cour des comptes. Car si la France a pour objectif d'amener 80% d'une classe d'âge au niveau du baccalauréat, dans les faits, moins d'un tiers des étudiants réussissent ensuite une licence en trois ans à l'université et seuls 40% des bacheliers professionnels accèdent rapidement à un emploi permanent, pointe le rapport.

"Alors que la France est dans le peloton de tête pour les dépenses, elle est à des niveaux passables, médiocres, en termes de résultats", regrette le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud.

Pourquoi le lycéen français coûte-t-il si cher ? Tout concourt à ce qu'un lycéen coûte plus cher en France, selon le rapport de la Cour des comptes : un nombre d'heures de cours très élevé, reparti sur un faible nombre de semaines, assuré par des enseignants "dont les obligations réglementaires de service sont à la fois faibles et définies sur une base strictement hebdomadaire". Un lycéen français reçoit en moyenne 1.108 heures de cours par an, contre 933 heures en Allemagne, 950 au Royaume-Uni ou 741 en Suède.

Le poids des options. Au bac, il y a le choix entre 58 langues vivantes et 20 sont choisies par moins de 50 élèves. Or, pour certaines langues rares  - l'arménien ou le tahitien - on paie un prof pour seulement quelques élèves et cela coûte cher à tout le système. Ainsi, si une heure de maths coûte 504 euros par an et par élève, une heure d'option coûte le double.



Les pistes. La Cour conseille donc réformer le bac et de réduire l'offre des options pour s'en tenir aux matières fondamentales. Elle recommande aussi de "ramener le temps d'instruction des élèves au niveau observé dans les pays comparables et mieux les repartir dans une année scolaire prolongée".