Obama assistera à la clôture du sommet de Copenhague

  • A
  • A
Obama assistera à la clôture du sommet de Copenhague
Partagez sur :

Le président américain, qui ne devait faire qu'un bref passage à Copenhague, participera finalement aux ultimes négociations.

Coup de théâtre à trois jours de la conférence sur le climat : Barack Obama a fait savoir vendredi qu'il se rendrait finalement à Copenhague pour la dernière journée, le 18 décembre, plutôt que le 9 décembre. Il estime que le rôle d'entraînement des Etats-Unis sera ainsi plus efficace.

Nicolas Sarkozy a exprimé sa "satisfaction", jugeant que cette décision "témoigne de l'importance accordée par les Etats-Unis au succès de cette conférence sur le climat". L'organisation écologiste Greenpeace s'est également réjouie, estimant que "tous les éléments (étaient) maintenant réunis pour que les leaders aillent de l'avant et s'entendent sur un accord contraignant" qui limite efficacement les émissions de gaz à effet de serre.

Autre signe de bonne volonté, les Etats-Unis se sont dits prêts à payer "leur juste part" du plan d'aide annuelle de 10 milliards de dollars aux pays en développement pour les aider à lutter contre le réchauffement climatique, plan qui devrait être adopté à Copenhague. La Grande-Bretagne et la France avaient appelé la semaine dernière à la création de ce fonds de soutien.

Barack Obama a suscité une embellie dans le processus conduisant à Copenhague en annonçant le 25 novembre un objectif chiffré de réduction des émissions de gaz à effet de serre américaines de 17% d'ici à 2020 par rapport à 2005. Mais pour Greenpeace ces objectifs sont encore bien insuffisants. L'organisation écologiste a ainsi appelé le président américain "à augmenter les cibles de réduction et la contribution financière (des Etats-Unis)" pour répondre aux exigences du réchauffement climatique.