Nucléaire : EDF va étaler la fermeture temporaire de cinq réacteurs jusqu'à la mi-janvier

  • A
  • A
Nucléaire : EDF va étaler la fermeture temporaire de cinq réacteurs jusqu'à la mi-janvier
Ségolène Royal avait alerte EDF sur le risque de non-continuité dans l'approvisionnement d'électricité. Image d'illustration.@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

EDF veut éviter des répercussions sur le marché de gros ainsi que des "effets spéculatifs".

L'électricien public EDF a annoncé vendredi qu'il allait étaler jusqu'à la mi-janvier la fermeture temporaire de cinq réacteurs nucléaires en France demandée par l'Autorité de sûreté nucléaire pour des vérifications sur des équipements clés présentant une teneur en carbone excessive.

Éviter des répercussions. Pour éviter la répercussion de ces fermetures sur le marché de gros et "des effets spéculatifs", EDF a également demandé au gouvernement de prendre "toutes les mesures nécessaires", jusqu'à "la suspension temporaire du dispositif" qui oblige EDF à revendre à ses concurrents une partie de son électricité nucléaire.

L'avertissement de Royal. La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a écrit récemment à EDF pour lui enjoindre d'"assurer la continuité de l'approvisionnement" en électricité du pays, en dépit de l'arrêt prochain de plus d'un tiers du parc nucléaire, a révélé vendredi Le Parisien.


Le calendrier des fermetures. Dans l'ordre chronologique de fermeture, les installations concernées sont : le réacteur 4 de la centrale de Tricastin (Drôme, du 22 octobre au 19 décembre), le réacteur 1 de Fessenheim (Haut-Rhin, du 10 décembre au 3 janvier 2017), le réacteur 4 de Gravelines (Nord, du 17 décembre au 10 janvier), le réacteur 1 de Civaux (Vienne, du 23 décembre au 15 janvier) et le réacteur 2 de Tricastin (du 23 décembre au 15 janvier).