Nucléaire allemand : quel impact en France ?

  • A
  • A
Nucléaire allemand : quel impact en France ?
L'Allemagne va sortir du nucléaire d'ici 2022.@ MaxPPP
Partagez sur :

Certains spécialistes prédisent une hausse des exportations d’électricité outre-Rhin.

L'Allemagne a annoncé lundi par la voix de son ministre de l'environnement Norbert Röttgen sa décision de sortir du nucléaire d'ici 2022. D'ici là, elle devra trouver comment produire 22% de ses besoins en électricité, actuellement couverts par ses centrales atomiques.

"Importer plus d’électricité"

D'un point de vue économique, la nouvelle n'est pas mauvaise pour la France. "A terme, l'Allemagne va devoir importer plus d'électricité et plus de gaz", souligne un responsable de l'Agence pour l’énergie nucléaire interrogé par Europe1.fr. "Pour subvenir à ses besoins, l'Allemagne va devoir compter sur ses partenaires énergétiques, la France et la Russie, et demain peut-être l'Angleterre", ajoute ce responsable.

L’Allemagne, qui a mis huit de ses centrales à l’arrêt depuis la catastrophe de Fukushima au Japon, a déjà substantiellement augmenté ses importations d’électricité depuis le mois de mars. Celles en provenance de France et en direction d’Outre-Rhin ont plus que doublé. Selon Les Echos, la France présente régulièrement depuis le 15 mars un solde exportateur de 1.000 à 2.000 Méga Watt.

Du côté d’EDF, on estime que l’incidence de la décision allemande sur le chiffre d’affaires de l’électricien français sera "assez limitée".

Angela Merkel a défini plusieurs pistes

Angela Merkel a pour sa part déjà défini plusieurs pistes pour pallier la nouvelle donne énergétique de l’Allemagne. Elle entend réduire de 10% d'ici à 2020 la consommation d'électricité des Allemands, grâce notamment à des appareils ménagers plus économes et à des investissements dans l'isolation thermique de bâtiments

Par ailleurs, l'Allemagne devrait également se doter d'ici 2013 de centrales à gaz et au charbon d'une capacité totale de 10 gigawatts. Elle va également renforcer sa production d’énergie renouvelable, avec notamment la construction de dix parcs éoliens éoliens en haute mer. L’Allemagne va donc d'abord s’attacher à compenser elle-même son manque à gagner énergétique.