Nouvelle menace sur Heuliez

  • A
  • A
Nouvelle menace sur Heuliez
@ REUTERS
Partagez sur :

L’équipementier automobile devrait être placé en redressement judiciaire, selon nos informations.

Le feuilleton Heuliez est loin d’être terminé. Jeudi, le Tribunal de commerce de Niort va de nouveau ouvrir le dossier de l’équipementier automobile. L’entreprise implantée dans les Deux-Sèvres est en cessation de paiement et devrait donc logiquement être placée en redressement judiciaire, selon les informations d'Europe 1. La décision du Tribunal devrait être rendue mardi.

Mardi, une fois le redressement judiciaire entériné, un appel d'offres très court devrait être ouvert pour permettre à tous les candidats de se déclarer.

Deux repreneurs potentiels

Deux acteurs - il pourrait s’agir de fonds industriels - seraient intéressés pour reprendre l’équipementier automobile, toujours selon nos informations. Ils souhaitent rester discrets pour éviter l'hypermédiatisation qu'ont connue jusque-là les précédents repreneurs intéressés. Des négociations seraient en cours avec les syndicats et le gouvernement. Leur candidature est jugée très sérieuse.

A la recherche d’un repreneur

Heuliez n’a en effet toujours pas trouvé de repreneur. Il y a un an, l’entreprise, qui emploie plus de 600 personnes, avait déjà été mise en redressement judiciaire. Seulement, le groupe Bernard Krief Consulting dont le plan de reprise avait été accepté par le tribunal a finalement avorté.

Il y a deux mois, le Turc Alphan Manas a été présenté par le ministère de l’Industrie comme repreneur sérieux. Finalement, il a annoncé vouloir seulement acquérir 15% d'Heuliez et n'a provisionné que 3 millions d'euros pour le moment, ce qui est très largement insuffisant. Les salariés attendent donc de connaître les prochains candidats à la reprise.