"Notre activité est mise en danger"

  • A
  • A
Partagez sur :

La filiale hongroise de la société française Chèque Déjeuner n’a plus le droit d’exercer dans le pays.

Marta Nagy, directrice de la filiale de Chèque Déjeuner en Hongrie. Propos recueillis par Sébastien Krebs