Noël : 47% des Français offriront des cadeaux d'occasion

  • A
  • A
Noël : 47% des Français offriront des cadeaux d'occasion
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un Français sur trois est prêt à offrir un jouet ou un vêtement d'occasion à un enfant.

Près d'un Français sur deux (47%) offrira des cadeaux d'occasion à Noël, selon un observatoire du groupe La Poste réalisé par TNS Sofres, et dévoilé par Europe1 lundi.

Au total, 48% des Français pratiquent régulièrement la "consommation collaborative", c'est-à-dire d'autres façons de consommer comme la vente et l'achat de produits de deuxième main, sur internet ou dans les magasins physiques, ou l'achat directement au producteur, et ils sont encore 32% à être "sensibilisés" à ces pratiques. Ils sont sensiblement le même nombre (47%) à se déclarer prêt à offrir des cadeaux d'occasion à Noël, et parmi ces derniers, 28% disent "ne pas être gênés" d'avoir recours à des objets d'occasion pour leurs présents. 34% des Français ont d'ailleurs l'intention d'offrir à un enfant un jouet ou un vêtement d'occasion.

"On constate que les gens désacralisent le cadeau de Noël : en se disant qu'ils peuvent revendre ce qu'on leur offre ou qu'ils peuvent offrir un objet d'occasion. Un Français sur trois est prêt à offrir un jouet ou un vêtement d'occasion à un enfant. L'objet devient une monnaie d'échange que l'on peut dénicher et revendre après. Le jouet d'occasion n'est pas forcément un cadeau dévalorisé, ou le signe d'un manque de considération pour l'enfant à qui on l'offre. Parfois on peut trouver mieux ! Quelque chose de plus gros, de plus cher à la base...", a analysé sur Europe1 Emmanuel Rivière, directeur du département "opinion" de TNS-Sofres.

Les motivations des adeptes de la "consommation collaborative" sont d'abord relatives au pouvoir d'achat : 62% estiment que c'est moins cher et 51% qu'on peut ainsi trouver de bonnes affaires. Viennent ensuite les motivations touchant au "caractère alternatif de ce mode de consommation". Pour 35% des sondés cela permet de "faire durer les objets" et pour 25% d'entre eux, "c'est un modèle de consommation meilleur pour la société".

Selon cet observatoire, 51% des Français ont déjà revendu des objets sur internet ou lors de vide-greniers, et 40% ont déjà acheté d'occasion des produits courants.