Nicolas Sarkozy est contre le revenu de base universel

  • A
  • A
Partagez sur :

Le candidat à la primaire de la droite Nicolas Sarkozy ne souhaite pas instaurer un revenu de base universel. 

Invité lundi matin sur Europe 1, le candidat à la primaire de la droiteNicolas Sarkozy a assuré n'être pas favorable à l'instauration d'un revenu de base universel comme le propose Frédéric Lefebvre, candidat à la primaire de la droite qui n'a finalement pas obtenu ses parrainages. 

"Fusionner les allocations". "Je préfère fusionner toutes les allocations en une seule, une allocation unique qui fusionnerait le revenu minimum d'activité, les allocations personnelles pour le logement et même les allocations communales", explique Nicolas Sarkozy, également contre le prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu. "Jamais cette allocation unique ne pourra dépasser 75% du SMIC." Cette position semble pour l'instant le rapprocher de Manuel Valls. Le Premier ministre a en effet évoqué le revenu de base universel, mais sous la forme d'une fusion des minima sociaux, et sous conditions de ressources. Dans ce contexte, on ne peut plus parler de revenu de base "universel" -qui, par définition, est accessible à tous.

"L'assisté ne gagnera pas plus que celui qui travaille". "Je souhaite que, dans aucun cas de figure, celui qui est assisté puisse gagner plus que celui qui travaille", rappelle également Nicolas Sarkozy. "Je souhaite enfin que celui qui bénéficie du revenu de l'assistanat ait une obligation d'accepter un travail, une formation ou de donner un peu de son temps à la collectivité."