Net regain d'optimisme chez les chefs d'entreprise

  • A
  • A
Net regain d'optimisme chez les chefs d'entreprise
@ AFP
Partagez sur :

Les patrons ont retrouvé confiance en l'avenir, selon un sondage OpinionWay pour Europe 1/La Tribune/CCI France. 

EXCLUSIF

Les chefs d'entreprise voient-ils enfin le bout du tunnel ? Les patrons semblent en tout cas avoir retrouvé confiance en l'avenir, selon la quatrième vague de "La grande consultation des entrepreneurs" OpinionWay pour Europe 1/La Tribune/CCI France, publiée en exclusivité jeudi matin. Ainsi, l'indicateur de confiance a sensiblement augmenté, pour s'élever à 130 au mois de septembre, alors qu'il était à 100 au mois de février. 45% des patrons se disent optimistes, soit une hausse de 11 points par rapport à avril. Europe 1 vous détaille les résultats de ce sondage exclusif.

Confiance en l'avenir. Les patrons sont encore loin d'être tous sur un nuage, mais ils semblent sortir de l'ornière. 69% sont ainsi très ou assez confiants pour leur entreprise, alors qu'ils n'étaient que 57% en février. La confiance est également de mise concernant la croissance de l'économie française, avec 21% d'avis positifs, contre 13% au début de l'année. Point noir : les patrons marquent leur scepticisme sur l'évolution de l'économie mondiale. Le ralentissement de l'économie chinoise y est sans aucun doute pour beaucoup.  

L'industrie et les services rient... Les plus optimistes sont les chefs d'entreprise du secteur de l'industrie : 63% d'entre eux sont satisfaits de leur situation actuelle. En revanche, la moitié des patrons des secteurs de la construction et du commerce sont inquiets, nettement plus que dans l'industrie et les services. L'optimisme est donc loin d'être de rigueur dans l'ensemble des secteurs d'activité, mais la situation s'est bel et bien nettement améliorée.

..mais les petits patrons ont le moral en berne. En revanche, l'état d'esprit varie en fonction de la taille de l'entreprise. Les patrons sans aucun salarié sont ainsi très partagés, avec autant d'optimistes que d'inquiets. A l'inverse, plus de la moitié des chefs d'entreprise de 100 à 199 salariés sont satisfaits (56%).

Peu d'embauches en perspective. En revanche, le front de l'emploi risque de pâtir encore de la situation actuelle dans les mois à venir. Si l'immense majorité des chefs d'entreprise disent vouloir maintenir le nombre de salariés (84%), ils ne sont que 9% à vouloir l'augmenter, donc à embaucher. 7% projettent eux de procéder à des réductions d'effectifs. Des chiffres peu rassurants, mais en légère amélioration. En février, seul 5% des patrons prévoyaient d'embaucher.

*Etude réalisée par Opinion Way pour Europe 1/La Tribune/CCI France auprès d'un échantillon de 603 dirigeants d'entreprise par téléphone, entre le 24 août et le 10 septembre.