Négociations sur l'assurance-chômage

  • A
  • A
Négociations sur l'assurance-chômage
La CFDT veut étendre le système des "droits rechargeables" pour les chômeurs
Partagez sur :

Les partenaires sociaux doivent trouver un accord sur l'indemnisation des chômeurs.

Les règles d'indemnisation des chômeurs vont-elles changer dans les mois qui viennent ? Patrons et syndicats entament lundi après-midi de nouvelles négociations pour renouveler la convention d'assurance-chômage. Mais la marge de manoeuvre est réduite.

Pas "d’innovations radicales" pour le Medef

D'un côté, les organisations patronales veulent reconduire la convention en cours, qui date de 2009."Il n'est pas question d'innovations radicales", affirme Laurence Parisot, présidente du Medef. De l'autre, la CGT, la CFDT, FO, la CFTC et la CFE-CGC réclament des avancées.

Parmi les idées nouvelles, les "droits rechargeables", proposés par la CFDT. Un système qui encouragerait les chômeurs à accepter un emploi, même risqué. Concrètement, avec le système actuel, un chômeur qui accepte un emploi puis le perd rapidement doit choisir entre les droits qu'il n'avait pas consommés la première fois et ceux acquis grâce au dernier emploi.

Cumuler les droits

C'est ce point que la CFDT veut changer. Le syndicat propose que les droits non consommés la première fois puissent s'ajouter - au moins en partie - aux droit acquis la deuxième fois. Ce système existe déjà pour les travailleurs intérimaires. L'étendre à tous les chômeurs coûterait cher, mais la CFDT considère que le jeu en vaut la chandelle.