Moody’s maintient la note de la France, mais...

  • A
  • A
Moody’s maintient la note de la France, mais...
L'agence de notation Moody's n'a nénamoins pas suivi son homologue Standard&Poor's, qui a dégradé la note attribuée à la France.@ MaxPPP
Partagez sur :

FINANCE - ... l’agence de notation a exprimé son scepticisme à l'égard du succès des réformes de François Hollande.

L’INFO. Trois mois après Standard&Poor’s, c’est au tour de l'agence de notation Moody’s de se pencher sur l'économie française, et plus précisément sur la qualité de la dette française. L’agence de notation a annoncé vendredi le maintien de la note de la dette française à Aa1, soit le deuxième meilleur niveau de son échelle. Mais elle considère que les perspectives sont négatives, ce qui signifie qu'elle n'exclut pas de l'abaisser à moyen terme. Et que les récentes annonces de l'ont pas entièrement convaincue.

18.02. Banques finance

© Reuters

Moody's, S&P et les autres. Chargées d'évaluer la solidité financière d'un Etat ou d'une entreprise, les agences sont au cœur du système financier : elles fournissent d'indispensables informations détaillées aux investisseurs pour savoir quels risques ils prennent en prêtant de l'argent à une société ou à un Etat, dont la France. Avec Standard & Poor's et Fitch, Moody's fait partie des trois principales agences de notation si bien que son avis compte dans le monde de la finance, même si le travail de ces sociétés fait l'objet de controverses. Standard & Poor's a abaissé d'un cran la note de la France le 8 novembre 2013, aujourd'hui c'est au tour de Moody's de livrer son verdict.

La France conserve son Aa1... pour l'instant. L'agence a finalement décidé de maintenir le "Aa1" accordé à la dette française, soit le deuxième meilleur niveau de son échelle. De prime abord, tout va bien, sauf que l'agence complète sa notation par une prévision sur les mois à venir. En l'occurrence, la perspective est jugée "négative" : Moody's n'exclut pas d'abaisser la note française à moyen terme.

Les raisons du scepticisme de l'agence. Moody's a bien compris que le gouvernement a initié plusieurs réformes et ouvert de nouveaux chantiers, dévoilés ou précisés de la conférence de presse du président de la République. Mais l'agence attende de voir : "nous prenons acte", a assuré le responsable de cette notation chez Moody's, Dietmar Hornung, avant de s'expliquer : "bien que le gouvernement ait introduit ou annoncé un certain nombre de mesures" économiques, "la réalisation et l'efficacité de ces initiatives se heurte à la persistance de rigidités" notamment sur le marché du travail, et à des "tensions politiques et sociales". Sans oublier de souligner que "la marge de manoeuvre budgétaire de la France est limitée".

sur le même sujet, sujet,

ACTU - Standard&Poor's dégrade à son tour la France

DECRYPTAGE - Dégradation de la France : doit-on s'inquiéter ?

INTERVIEW - Montebourg : "les agences de notation n'ont aucune crédibilité"

DECRYPTAGE - La France privée de son AAA, c'est grave ?