Montebourg prend d'assaut la Corée du Sud

  • A
  • A
Montebourg prend d'assaut la Corée du Sud
@ Reuters
Partagez sur :

A la veille du Mondial de l'Automobile, le ministre a accusé Hyundai et Kia de pratiquer du dumping social.

Interrogé mardi sur l’avenir du secteur automobile, Arnaud Montebourg s’en est pris une nouvelle fois à la Corée du Sud, et plus spécialement au constructeur Hyundai - Kia. L’objet de sa colère : l’accord de libre-échange signé entre l’Union européenne et la Corée du Sud qui permet un "dumping social". Outre ces critiques répétées, le Ministre du Redressement productif a prévenu : il snobera le stand du constructeur coréen au Mondial de l’automobile.

25.09.Bandeau.Hyundai.Auto.Reuters.460.100

© REUTERS

Les ventes de voitures coréennes bondissent

Cette attaque d’Arnaud Montebourg n’est pas une première. Début août, ce dernier avait déjà vivement condamnée un accord commercial conclu en octobre 2010 entre l'UE et Séoul. En vertu de cet accord de libre-échange, les droits de douane sur les voitures importées de Coréen ont presque disparu.

Bilan, les ventes coréennes ont grimpé de 50% entre juillet 2011 et juillet 2012 et même de 1.000% sur certains petits modèles diesel. Une progression que ne supporte par Arnaud Montebourg, au moment même où on ferme des usines et où les ventes tricolores chutent de 15 à 20%.

>> A lire aussi : Pourquoi Montebourg cible la Corée

Montebourg va boycotter le stand coréen au Mondial

25.09.Vignette.Hyundai.Auto.greve.Reuters.300.400

© REUTERS

Invité mardi de l’émission Face à la presse, Arnaud Montebourg a donc haussé le ton, accusant la Corée du Sud non seulement de dumping commercial mais aussi social. "Je dis aux Français qui achètent des Hyundai  et des Kia : ils participent à une forme de dureté sociale", a prévenu le ministre.

"Nous ne pouvons pas accepter des mesures de déstabilisation de marché", a accusé Arnaud Montebourg (à partir de 2'20) :



Face à la Presse - Arnaud Montebourg, ministre...par 7pmTV

"Les travailleurs de Hyundai - Kia ont été en grève tout le mois d’août parce qu’ils veulent sortir de la journée de douze heures. Donc nous, nous sommes solidaires avec les travailleurs de Hyundai et de Kia car le dumping commercial ressemble à du dumping social", a-t-il accusé.

Pour joindre la parole aux actes, Arnaud Montebourg a prévenu : il ne s’arrêtera pas devant les stands coréens au Mondial de l’automobile. "Je passerai mon chemin", a-t-il précisé. 

>> VOILA CE QU'A REPONDU HYUNDAI A MONTEBOURG