Moneo, le porte-monnaie change de mains

  • A
  • A
Moneo, le porte-monnaie change de mains
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le porte-monnaie électronique a été revendu à un fonds d'investissement français.

Une révolution dans votre boulangerie : il y a 11 ans, était lancé en fanfare Moneo, le porte-monnaie électronique censé vous débarrasser définitivement de votre petite monnaie. Las, la société de paiement électronique BMS-Moneo vient de revendre ce système au fonds d'investissement français BlackFin Capital Partners.

Car le modèle initial de Moneo n'a jamais pris. Il s'agissait au départ de faire des économies lors des transactions inférieures à 30 euros, en limitant l'utilisation de la petite monnaie, ce qui permettait au passage de réduire les coûts liés par exemple au transfert de fonds.

De la boulangerie au restaurant universitaire

A partir de 2004, et à défaut de triompher dans les petits commerces, le porte-monnaie électronique s’était déjà recentré vers des usages internes, au sein des restaurants universitaires ou avec les horodateurs de certaines municipalités par exemple. Avec succès : le nombre de transactions a été multiplié par trois sur ces niches au cours des cinq dernières années.

Le montant exact de la transaction n’a pas été divulgué, rapporte le journal La Tribune. Mais, selon les informations obtenues par Europe 1, les banques actionnaires de Moneo ont largement bradé le porte-monnaie électronique au regard des sommes qu’elles ont investi au fil des années.

La "carte qui porte-monnaie", c’était le slogan de la campagne de publicité pour Moneo :











Le fonds d’investissement BlackFin Capital Partners, créé en 2009, espère de son côté "accélérer le développement de Moneo" en se concentrant sur ses nouvelles activités. L'année dernière, 1,2 million de paiements ont été enregistrés par semaine.