Mobiles : l’heure est aux ristournes

  • A
  • A
Mobiles : l’heure est aux ristournes
Avec l’arrivée imminente de Free sur le marché du mobile, les opérateurs téléphoniques tentent le tout pout le tout pour retenir leurs clients.@ Maxppp
Partagez sur :

ENQUÊTE - Avant l’arrivée de Free, il est possible de renégocier son forfait à la baisse.

Avec l’arrivée imminente de Free sur le marché du mobile, les opérateurs téléphoniques tentent le tout pout le tout pour retenir leurs clients. Alors que le trublion de l’Internet n’a dévoilé aucun détail sur sa future offre, les marques historiques ont commencé à agir. Des opérations séduction en tout genre sont lancées. Europe 1 fait le point.

Les forfaits classiques moins chers. Foi d’auditeurs d’Europe 1, les opérateurs téléphoniques proposent aujourd’hui, sur un simple coup de fil, des remises jusqu’à 50%. L’une des journalistes de la rédaction l’a vérifié en appelant son service-client. Résultat : au lieu des 99 euros mensuels, son fournisseur a proposé un forfait à 49 euros. Avec tout de même une contrainte : un réengagement sur 24 mois.

"On sera obligé de proposer des offres équivalentes à Free" :

 

Le plus surprenant, c’est que les opérateurs ne cachent pas la raison de ces forts rabais. L’explication est simple : les consommateurs sont devenus beaucoup plus exigeants et ils choisissent surtout l’opérateur qui propose le prix le plus bas.

De nouvelles offres low cost. Pour contrer l’arrivée de Free, les opérateurs téléphoniques lancent de nouveaux forfaits. C’est le cas de Bouygues Télécom qui a lancé durant l’été B & You. Il s’agit d’une gamme de forfaits uniquement disponibles sur Internet, à partir de 25 euros par mois et comprenant les appels, les SMS, les MMS illimités, mais une navigation Internet limitée. Le tout sans engagement.

Sur le même principe, Orange va lancer sa propre offre à bas coût en septembre. Elle sera baptisée Sosh.

Notez toutefois que si vous souhaitez ajouter votre propre téléphone, il vous faudra mettre la main à la poche. Car les opérateurs ne proposent aucun smartphone bon marché et les vendent au prix de revient. Un BlackBerry vous coûtera plus de 170 euros, tandis qu’un iPhone, l’autre star du marché, plus de 600 euros.

Une autre offre bon marché est arrivée récemment sur le marché, celle de Numéricable. Le câblo-opérateur français propose depuis mai une offre combinée mobile-Internet-télévision-téléphone, dès 24,90 euros.

Que va proposer Free ? L’opérateur, qui a chamboulé le marché de l’accès à Internet, devrait faire son arrivée dans le secteur du mobile avant janvier. Free devrait avoir pour objectif de récupérer tous ses abonnés à sa box et leur proposer des packs avec forfaits mobiles.

L’opérateur pourrait proposer des "forfaits famille", comme il existe déjà aux Etats-Unis. Il s’agit d’une formule qui comprend plusieurs portables pour un seul forfait en commun, ce qui revient beaucoup moins cher.