Mobile : comment résilier son contrat ?

  • A
  • A
Mobile : comment résilier son contrat ?
Changer d'opérateur de téléphonie mobile n'est pas chose aisée : mieux vaut se renseigner avant d'agir.@ REUTERS
Partagez sur :

L’arrivée de Free incite des consommateurs à changer d’opérateur. Mais il y a des règles.

Free a dévoilé mardi ses offres de téléphonie mobile avec des tarifs défiant toute concurrence. Le nouvel opérateur téléphonique va probablement attirer de nombreux clients mais avant de penser à rejoindre Free, mieux vaut regarder dans quelles conditions on peut résilier son abonnement de téléphone portable. Europe1.fr vous livre le mode d'emploi.

>> Comment connaître sa période d’engagement ?

La plupart des abonnés ont signé un contrat d’engagement sur 12 ou 24 mois. Durant ce délai, impossible de quitter son opérateur téléphonique, à moins d’y mettre le prix et de payer des pénalités de résiliation.

Le premier réflexe est donc de retrouver la date à laquelle vous vous êtes engagé auprès d’un opérateur. La loi impose à votre opérateur de faire figurer sur votre facture la durée d’engagement restant. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez composer le 3179.

Attention, la période d’engagement ne correspond pas toujours à la date de signature de votre premier contrat : si vous avez changé d’appareil ou modifié une option de votre abonnement, le  contrat a été renouvelé. Prudence donc lorsque votre opérateur vous démarche pour vous proposer un nouveau téléphone ou un nouveau forfait.

>> Comment faire lorsqu’on est encore engagé ?

Environ 12 millions de Français n’ont plus de période d’engagement à respecter. Ces derniers peuvent donc souscrire une offre chez un concurrent sans plus attendre. Pour les autres, deux options existent : casser son contrat au prix fort ou attendre.

Résilier son abonnement coûte cher : votre opérateur peut vous demander de payer toutes les mensualités restantes. Ces coûts de résiliation ont néanmoins été plafonnés par la loi pour les engagements sur deux ans. Un abonné engagé pour 24 mois peut résilier son contrat au cours de la deuxième année et devra alors s’acquitter au maximum d’un quart des mensualités qui restent à payer.

Autre solution, prendre son mal en patience et attendre la fin de son engagement. Les plus pressé peuvent néanmoins recourir à une astuce en cumulant deux abonnements : demander un changement de votre forfait actuel pour basculer vers l’offre la moins chère (avec une nouvelle période d’engagement) tout en signant un contrat chez votre nouvel opérateur. Mais, outre son coût, cette stratégie vous empêche de conserver votre numéro de téléphone.

>> Comment lancer la résiliation ?

Vous connaissez désormais vos délais d'engagement et avez décidé de changer d'opérateur ? Reste à obtenir une information essentielle : votre numéro de RIO. Ce numéro de Relevé d’Identité Opérateur (RIO), composé de 12 chiffres, permet de migrer chez un autre opérateur tout en conservant son numéro de téléphone.

Pour le connaître, il suffit de composer le 3179 pour accéder à un serveur vocal qui vous communiquera votre numéro de RIO et vous rappellera la date de souscription de votre contrat. Une fois cet identifiant obtenu et votre nouveau contrat signé, vous devez récupérer votre ancien numéro de téléphone dans les 3 jours ouvrables suivants. Si ce délai n’est pas respecté, le consommateur peut demander à son opérateur une indemnisation ou, en cas de désaccord, saisir le médiateur des télécommunications.