Mittal disposé à céder Florange ?

  • A
  • A
Mittal disposé à céder Florange ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Selon Libération, le PDG du groupe sidérurgique aurait donné un "accord de principe" à Hollande.

ArcelorMittal serait d'accord pour céder à un repreneur les deux hauts-fourneaux de Florange. C'est ce qu'affirme Libération, dans son édition de samedi. Le PDG du groupe sidérurgique, Lakshmi Mittal, "a donné son accord de principe" à François Hollande qui l'a reçu jeudi à l'Elysée, assure le journal en citant une source élyséenne.

Lakshmi Mittal estime trop faible en Europe la demande d'acier et trop cher son coût de fabrication, en France notamment. Un constat qui l'a déjà conduit à fermer temporairement 16 des 25 hauts fourneaux de son groupe sur le continent européen, et deux définitivement, à Liège en Belgique.

Un comité central d'entreprise lundi

Le ministre PS du Redressement productif Arnaud Montebourg, qui s'est rendu en Lorraine jeudi, a annoncé un "bras de fer" avec Mittal et promis de tout faire pour sauver les deux derniers hauts-fourneaux de Lorraine, jadis haut-lieu de la sidérurgie française, dépouillée progressivement depuis les années 1980. L'hypothèse d'une reprise partielle du site a été jugée "décevante" par la CFDT et inacceptable pour la CGT.

Un comité central d'netreprise est prévu lundi au siège du groupe à Saint-Denis, dans la banlieue parisienne. A l'ordre du jour : l'"information sur la situation économique et industrielle d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine". Si l'arrêt de ces deux hauts-fourneaux de Florange était annoncé, il entraînerait le chômage pour près de 600 personnes parmi les quelque 2.500 salariés du site, sans compter les sous-traitants.

>>> La loi peut-elle sauver Florange ?