Mini révolution dans les avions Ryanair

  • A
  • A
Mini révolution dans les avions Ryanair
Partagez sur :

Réputée pour ses prix bas et des prestations à minima, la compagnie aérienne monte (un peu) en gamme.

L’INFO. Ryanair casse les prix mais pas que. Ses méthodes parfois brutales et les très nombreux suppléments à payer lorsqu’on n’a pas lu dans le détail toutes les lignes du contrat ont écorné l’image de la compagnie aérienne irlandaise.Sans oublier qu'elle a revu lundi à la baisse ses prévisions de bénéfice pour l'année 2013. Le spécialiste low cost a donc décidé de réagir et dévoilé le 25 octobre de nouvelles conditions tarifaires avec un objectif avoué : mettre fin ou alléger les pratiques qui irritaient le plus ses clients. Europe1.fr vous présente ces évolutions.

25.06 Un modèle de sac "Kelly" en crocodile porosus bleu jean. 930620

© ART CURIAL

Les bagages à main enfin tolérés. C’était l’un des principaux motifs de mécontentement : alors que la plupart des compagnies autorisent les voyageurs à emporter à bord en plus du bagage déclaré un sac à main ou un petit sac à dos, Ryanair s’y refusait. "À partir du 1er décembre, Ryanair autorisera ses passagers à emporter un deuxième petit sac à main à bord (petit sac à main de femme ou sac de shopping aéroport) de maximum 35 x 20 x 20 cm, autorisant le transport en extra d’une bouteille de vin ou équivalent".

La fin du racket sur les cartes d’embarquement. Ceux qui ont vécu cette mésaventure s’en souviennent : les voyageurs qui avaient oublié d’effectuer leur enregistrement en ligne ou avaient perdu la carte d’embarquement à imprimer après cet enregistrement devaient payer 70 euros au comptoir. À partir du 1er décembre, cette réimpression de la carte d’embarquement sera facturée 15 euros. Par contre, "les clients qui omettront de faire l’enregistrement en ligne continueront à payer 70 euros de frais d’enregistrement et réimpression à l’aéroport".

avion, bagage 930x620

Des bagages supplémentaires moins chers. Pour le voyageur emportant plus d’un bagage, choisir Ryanair pouvait au final se révéler aussi coûteux qu’une compagnie classique. "À partir du 5 janvier 2014, les frais standards de Ryanair pour ajouter un bagage à l’aéroport seront réduits de 60€ à 30€ au comptoir de dépôt de bagage, et de 60€ à 50€ à la porte d’embarquement, s’alignant ainsi sur les frais standards actuels facturés par les compagnies concurrentes".

Pouvoir modifier des informations erronées. Jusqu'ici, faire une erreur lorsqu’on entrait le nom des passagers sur Internet pouvait coûter cher… 110 euros. Désormais "les clients qui réserveront directement sur le site web Ryanair.com disposeront d’une période de tolérance de 24 heures dès le moment de la réservation afin de corriger certaines erreurs mineures faites dans leur réservation originale (ex. orthographe du nom, itinéraires)", précise la compagnie. Passé ce délai, le surplus de 110 euros reste néanmoins d’actualité.

26.03.Jet lag sommeil

© REUTERS

Moins de bruit en début et fin de journée. Dernière nouveauté, Ryanair propose depuis le 1er novembre des "vols calmes". En clair, "avant 8h le matin et après 21h le soir, aucune annonce ne sera faite à bord, mis à part les annonces obligatoires concernant les instructions de sécurité. Ryanair diminuera également l’intensité des lumières lors de ces vols calmes afin que les passagers puissent dormir de manière confortable s’ils le souhaitent".

Ce qui ne change pas. Malgré toutes ces annonces favorables aux voyageurs, d’autres règles restent en vigueur et continueront d’irriter. Joindre le service SAV reste une mission impossible et se faire rembourser un billet annulé relève de l’exploit. Sans oublier le confort des cabines, conçues pour accueillir le maximum de voyageurs. Et l'absence de plateaux-repas ou de tout en-cas, qui sont payants.