Migaud ne croit pas à une croissance de 1% en 2014

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le président de la Cour des comptes estime que les prévisions du gouvernement sont trop optimistes.

Au micro d'Europe 1. La croissance mondiale est de retour, affirme Didier Migaud, invité d'Europe 1 jeudi. Toutefois, cette reprise touche moins les pays développés que les autres. Or, la stratégie macroéconomique du gouvernement est basée sur une croissance de 1% pour l’année. Un objectif incertain, mais pas hors d’atteinte selon le Haut conseil des finances publiques. "Ce Conseil tient compte de la réalité : pour atteindre ce 1% avec le résultat du premier trimestre qui est une croissance zéro, il faut une forte reprise, des trimestres à 0,5%. Or, les indicateurs conjoncturels montrent que ça n’est pas à cette hauteur là. La Banque de France mise sur 0,2%, nous attendons les chiffres de l’Insee", explique Didier Migaud.

Didier Migaud reconnaît que des facteurs conjoncturels peuvent jouer dans le bon sens, mais que pour le moment prévient-il "nous ne les voyons pas". Si l’année 2014 sera meilleure que 2013 et que des mesures qui vont dans le bon sens ont été prises, il y a un certain nombre de fragilités. "La France a de considérables atouts. Elle a en revanche beaucoup de rigidité. Elle doit faire les réformes nécessaires et être moins indifférent à l'inefficacité de l'action publique", assure encore Didier Migaud au micro d'Europe 1.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

IMPOTS - L'Etat a engrangé 14,6 milliards de moins que prévu

BILAN - Le contrôle fiscal a rapporté 10 milliards à l'Etat en 2013

PORTRAIT-ROBOT - Fraude fiscale : qui sont les repentis ?

AILLEURS - Impôts : un tiers des Grecs incapables de payer