Microsoft accumule les amendes

  • A
  • A
Microsoft accumule les amendes
@ REUTERS
Partagez sur :

L’UE a infligé 561 millions d’amende au groupe informatique. Facture totale : 2 milliards.

L’INFO. La Commission européenne a infligé mercredi une lourde amende, 561 millions d’euros, au groupe d’informatique Microsoft. La firme fondée par Bill Gates devient ainsi la société la plus sanctionnée par l’Europe, avec près de deux milliards d’euros d’amendes cumulées en une décennie.
>> A lire aussi : Le fisc français ne lâche pas Microsoft

• Pourquoi Microsoft est-il sanctionné ? Le groupe a enfreint les règles européennes de la concurrence mais pas seulement : il avait déjà été épinglé en mai 2011 pour la même raison mais n’avait corrigé le tir. La Commission est donc revenue à la charge mais avec une sévérité renforcée.

18.06.Navigateur.Internet.Chrome.IE.Firefox.930.620

© GOOGLE/MICROSOFT/FIREFOX

Internet explorer, le cœur du problème. Si Microsoft faisait l’objet d’une stricte surveillance de la part de la Commission européenne, c’est parce qu’il limite la liberté de ses clients de choisir le navigateur Internet de leur choix. Les ordinateurs fonctionnant sous Windows intègrent en effet d’office Internet Explorer (IE), le navigateur de Microsoft. Or le client doit avoir le choix de son navigateur. Déjà épinglé, Microsoft avait promis de résoudre le problème  en proposant à ses utilisateurs un écran multichoix listant tous les navigateurs existants (Firefox, Chrome, Safari, etc.). Une promesse qui n’a jamais été tenue. Preuve ultime de la préférence accordée à IE : ce logiciel a longtemps été quasiment impossible à supprimer de son ordinateur.

C'est en cherchant des images de peintures rupestres sur Internet que l'incident s'est produit.

© MAXPPP

Pourquoi Microsoft y tient-il tant ? Même si Microsoft assure qu'il s'agit d'une "erreur", ce n'est pas la première fois qu'il est averti pour avoir favoriser IE. Mais pourquoi mettre tant d'énergie à défendre un outil qui est gratuit et ne rapporte rien ? Parce que le navigateur est la porte d'entrée sur Internet et qu'il va occuper une rôle toujours plus important avec la généralisation du "Cloud". Les services payants seront de plus en plus proposés directement en ligne : imposer son propre navigateur, c'est donc l'assurance pour Microsoft de mettre en avant son offre commerciale au détriment de ses concurrents.
>> VIDEO : Microsoft s'attaque à Gmail

Microsoft, cumulard des amendes. Cette condamnation n’est pas une première pour la firme de Seattle : l'entreprise avait en effet été condamnée en 2004 à payer 497 millions d'euros, puis en 2008 à 899 millions, ramenés ensuite à 860 millions, pour non-respect des règles de la concurrence. Résultat, Microsoft a cumulé près de 2 milliards d'euros d’amendes en moins d'une décennie, un record.

08.05.UE.Commission.Barroso.930.620

© REUTERS

La naïveté de la Commission européenne. Sanctionné une première fois, pourquoi Microsoft a-t-il continué pendant plus d’un an à ne pas jouer le jeu ? Tout simplement parce que la Commission européenne accorde aveuglément sa confiance aux entreprises : c’est en effet Microsoft qui était chargé du bon respect de la décision européenne, et non une société externe. Microsoft était censé envoyé lui-même des rapports indiquant ce que la société a mis en œuvre pour corriger le tir.

>> A LIRE AUSSI - Quand la concurrence est faussée :
- Les fabricants de croquettes animales à l'amende
- Le cartel de l'endive à l’amende
- Des producteurs de farine sanctionnés
- Un savon pour le cartel des lessives