Michel-Edouard Leclerc ne voit pas de "crise de la consommation"

  • A
  • A
Michel-Edouard Leclerc ne voit pas de "crise de la consommation"
Partagez sur :

Michel-Edouard Leclerc, le patron du groupe de distribution du même nom, assure dans une interview au Parisien dimanche, qu'"il n'y a pas vraiment de crise de la consommation perceptible" dans les magasins Leclerc. Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont rebondi en mars de 1,1%.

"Le volume global de consommation reste positif. Les systèmes sociaux fonctionnent bien. Ils ont jusqu'à présent joué un rôle d'amortisseur en garantissant les revenus, même pour les personnes au chômage" : dans une interview au journal Le Parisien daté de dimanche, Michel-Edouard Leclerc, le patron des magasins du même nom, se montre particulièrement confiant.

"Nous sommes la seule enseigne d'hypermarchés à progresser en chiffre d'affaires avec une augmentation en avril de 7,8% par rapport à l'an passé", et ses parts de marché ont augmenté de "près de 1%", martèle Michel-Edouard Leclerc. Seule pointe d’inquiétude exprimée : la rentrée de septembre prochain.

Selon les dernières publications de l’Insee connues, les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont rebondi en mars de 1,1%, après avoir reculé de 1,8% en février. Le gouvernement avait alors annoncé sur "une reprise de l'activité à moyen terme".