Mercier : "que la famille Peugeot paie"

  • A
  • A
Mercier : "que la famille Peugeot paie"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - PSA va proposer jeudi son plan de sauvetage aux syndicats. Colère de Jean-Pierre Mercier, délégué syndical.

INTERVIEW E1 - PSA va proposer jeudi son plan de sauvetage aux syndicats. Jean-Pierre Mercier, délégué syndical CGT de PSA Aulnay, a prévenu mercredi au micro d'Europe 1 que son syndicat ne signera cet accord de compétitivité. "PSA ne va pas maintenir les effectifs", dénonce Jean-Pierre Mercier. Il pointe les départs à la retraite qui ne seront pas remplacés alors que l'entreprise s'engage à maintenir son volume de production.

Jean-Pierre Mercier concentre ses foudres sur la famille Peugeot. "Il faudrait que la famille Peugeot se serre la ceinture. On a fait de nombreux sacrifices, sur la charge de travail sur chaque ouvrier, sur les emplois, etc. Mais il faut qu'elle mette la main à la poche. Ce n'est pas normal que, quand ça marche bien, elle engrange les bénéfices et que quand ça vend moins elle nous demande de sacrifier notre principale ressource, l’emploi", déclare-t-il.

Le syndicaliste pointe également du doigt les futurs plans à venir, notamment sur le site de Rennes, alors que la dernière voiture doit sortir de l'usine d'Aulnay vendredi. "Un mauvais coup de communication, raille Jean-Pierre Mercier, elle a déjà été fabriquée en avril ou mai".